US Open : Ferro et Monfils, seuls survivants… ( + Vidéo )

Du côté de l’US Open, ce jeudi a été un jour de cata pour le tennis français, les kids…Heureusement que Ferro et Monfils ont échappé à ce désastre tricolore…Gaël est donc maintenant le seul Français à s’être qualifié pour le troisième tour en sortant de belle manière le Roumain Marius Copil sur le score de 6-3, 6-2, 6-2. Mais il aura fort à faire au prochain tour face à Denis Shapovalov. Concernant les autres Bleus , on attendait beaucoup de Benoit Paire, l’autre Français en forme du moment, mais ses démons semblent être revenus et il s’est à nouveau totalement sabordé… Après avoir mené deux sets à rien, obtenu des balles de match et avoir fait le break dans le cinquième, l’Avignonnais a finalement cédé 7-6 dans l’ultime manche face à Aljaz Bedene...Quel gâchis…Et pour couronner le tout, il a trouvé le moyen de se faire huer par le public après avoir pété les plombs en plein match puis refusé de serrer la main de son adversaire à la fin du Match…

Concernant les autres Bleus, Gilles Simon, se ressentant d’une douleur au cou, a abandonné après un set face à Andrey Rublev ; Antoine Hoang n’avait pas les moyens de résister face à la furia de Nick Kyrgios (6-4, 6-2, 6-4) ; Jérémy Chardy a pris un set à Stan Wawrinka (6-4, 6-3, 6-7, 6-3), Lucas Pouille s’est montré fébrile en perdant en quatre sets face à Daniel Evans et Grégoire Barrère s’est fait exploser par David Goffin (6-2, 6-2, 6-2). Bref, on vous l’avait dit, les kids, la cata…Et le big problem est que ça fait quand même longtemps que cela dure dans le Tennis français…

Alizé Cornet s’étant faite éliminer par Belinda Bencic  sur le score de 6-4, 1-6, 6-2, il ne reste aussi plus qu’une rescapée Bleue dans le tableau des simples dames. Tous les espoirs tricolores reposent donc maintenant sur les épaules de la jeune Fiona Ferro (22ans) qui, pour son premier US Open, a dominé sa compatriote Kristina Mladenovic en trois sets (6-4, 6-7, 6-3). Premier 3e tour de sa carrière en Grand Chelem où elle retrouvera la Chinoise Qiang Wang; enfin une satisfaction, ouf ! 

Retrouve toutes les interviews ici