La nouvelle vie de Dorian Descloix ! (+ Vidéo)

Imaginez-vous ça, les kids ! Victoria Azarenka, qui est qualifiée pour la finale du Masters de Cincinnati, avait passé une année entière sans gagner le moindre match. Depuis que Dorian Descloix est devenu son entraîneur, tout va mieux !

MUBADALA SILICON VALLEY CLASSIC

Il réside en ce moment dans une maison de Long Island, près de New York. Tous les jours, il doit transmettre toutes ses données GPS afin de prouver qu’il ne sort pas de la bulle où se trouvent toutes les personnes concernées par le Masters de Cincinnati, où sa joueuse, Victoria Azarenka, vient de se qualifier pour la finale, en battant ce vendredi Johanna Konta sur le score de 4-66-46-1.

L’ancien 666e joueur mondial a vu sa vie changer depuis six mois. Moins motivé par sa carrière de joueur, il est devenu  le sparring-partner d’Azarenka, lancienne numéro 1 mondiale ayant besoin de nouvelles têtes autour d’elle pour se relancer. Lors de leur rencontre, Azarenka est physiquement très loin des standards du très haut niveau. Mais son mental est toujours présent. Francis Bougy, son nouveau préparateur physique, la prend en mains avec de nombreuses séances très dures que « subit » aussi Descloix qui, petit à petit, devient l’entraîneur de la Biélorusse !

En août, il est donc bien sûr présent pour la reprise d’Azarenka à Lexington. Il en profite pour améliorer ses capacités d’analyse. Il s’enfile des heures de vidéo pour noter les différences entre celle qui était numéro une mondiale en 2012 et celle qui « végète » désormais autour de la 60e place au classement WTA. 

Azarenka a démarré la semaine en tant que 59e mondiale. Elle sera 27e si elle bat Osaka en finale à Cincinnati, 35e en cas de défaite. Après un an sans victoire, elle a fait tomber Vekic, Garcia, Cornet, Jabeur et Konta. Selon l’agent de la joueuse, elle n’avait plus été aussi affûtée depuis plusieurs années. Si l’histoire de ce retour en forme est bien belle pour la Biélorusse, celle de la reconversion en cours et si rapide de Dorian Descloix est exceptionnelle.

ROGERS CUP

Retrouve toutes les interviews ici