It’s Wimbledon time ! (+ Vidéos)

Le Tournoi de tennis se déroulant sur gazon le plus connu de la planète est lancé ! Eh oui, les joueuses et joueurs, tout de blanc vêtus, sont déjà en train de frapper la balle pour tenter de remporter ce Grand Chelem de Wimbledon.

 

Kyrgios, râleur mais vainqueur

Que serait Nick Kyrgios sans son humeur changeante et son caractère bien trempé ? L’australien a encore réussi à faire parler de lui dès son entrée en lice sur le gazon anglais. Opposé au local Paul Jubb, il a proposé un match d’un niveau très variable. Il a perdu le 1er set 3 – 6, dans lequel sa première plainte s’est faite entendre : « Quelqu’un a-t-il payé sa place pour la voir parler ? Personne. Je sais que tu as des fans, mais elle n’en a aucun« . Voilà ses propos envers une juge de touche, qui a eu le droit à un deuxième round après une mauvaise annonce dans la 2ème manche. Une manche qu’il a largement remportée 6 – 1

Ce sont ensuite les spectateurs qui se sont attiré les foudres de Kyrgios, et un en particulier. Alors qu’il était au service, Nick a envoyé sa première balle dans le filet, ce que quelqu’un dans le public a fêté par des applaudissements. Ce qui n’a pas plus, vous vous en doutez, à notre cher australien. « C’est quoi ça ? ls sont là pour nous voir jouer. Ils n’ont pas le droit de faire ça, c’est de l’irrespect pur. Vous n’acceptez pas deux logos sur une casquette, mais l’irrespect des spectateurs, ça passe. Où est la limite ? » a-t-il lâché à l’arbitre du match. 

À cause de ces situations, Kyrgios s’est sorti tout seul de son match, et a laissé à Paul Jubb l’opportunité de remporter la confrontation. Mais Kyrgios reste quand même un joueur de classe mondiale. Il a su rester concentré dans les moments importants et a finalement gagné la rencontre en 5 sets : 3 – 6, 6 – 1, 7 – 5, 6 – 7, 7 – 5

Bon allez, ça ne serait pas drôle si ses jérémiades s’arrêtaient là. On vous en a gardé une pour la fin. Cette fois, c’est le gazon qui est remis en cause : « Pourquoi c’est si lent ? C’est du gazon. Arrêtez d’arroser le gazon, arrêtez de le rendre si lent ! Pourquoi c’est si lent ? Il ne devrait pas y avoir de rallyes sur gazon, arrêtez de le ralentir, mon dieu. « .

 

Les Français vers le 2ème tour

Benjamin Bonzi a parfaitement joué son tennis. Le français 47ème mondial n’est pas tombé dans le piège de Zdenek Kolar. Il l’a sorti en 3 sets expéditifs : 6 – 3, 6 – 3, 6 – 1. Son service aura été le facteur qui lui a donné l’avantage sur son adversaire du jour. Il a passé 9 aces à Kolar et a eu une réussite de 88% après sa seconde balle. Aussi, il n’a jamais eu à défendre de balle de break sur tout le match. Maintenant, il se prépare pour son 2ème tour où il affrontera Jenson Brooksby.

Hugo Gaston s’est fait plus peur que son compatriote pour rallier le tour suivant à Wimbledon. Il a d’abord tranquillement remporté le 1er set 6 – 2 puis s’est fait renverser par Alexei Popyrin. Ce dernier a remporté les deux manches suivantes 4 – 6, 0 – 6. Il a même mené Gaston 3 – 5 dans le 4ème set. Le français a alors remis du peps dans son jeu et est devenu plus agressif. Ce changement de rythme a perturbé son adversaire qui n’a pas su y faire face. Hugo remporte finalement le match 6 – 2, 4 – 6, 0 – 6, 7 – 6, 6 – 3.

Le « papy » français, Richard Gasquet s’est tiré d’un mauvais pas aujourd’hui face à Joao Sousa. Le début du match a été serré et le 1er set s’est terminé sur un tie-break remporté par le français. La 2ème manche s’est déroulée plus facilement pour le tricolore, puisqu’il l’a remportée aisément 6 – 2. Par contre, les deux sets suivants ont été plus compliqués. Son service a perdu de sa superbe et il a répété les fautes sur son engagement. Le portugais n’aurait pas pu rêver mieux pour remonter à 2 manches partout (4 – 6, 4 – 6). Mais papy a décidé de faire de la résistance. Il a retrouvé son service pour l’ultime manche et a débordé son adversaire dans le jeu. Score final : 7 – 6, 6 – 2, 4 – 6, 4 – 6, 6 – 2.

Retrouve toutes les interviews ici