Finale de la Coupe Davis : tous derrière nos quatre Mousquetaires !

Troisième et dernier article de la semaine consacré à la finale de la Coupe Davis de tennis qui démarrera demain, à Lille, entre la France et la Belgique. On avait commencé par vous présenter la sélection Belge… on termine avec les tricolores retenus par Yannick Noah pour ce grand rendez-vous. Car, depuis aujourd’hui, on connaît le nom des joueurs qui partiront à la conquête d’un dixième « Saladier d’Argent ». Explications…

 

 

Le Capitaine Noah a « tranché » et surpris son monde en préférant Gasquet et Herbert à Benneteau et Mahut.

 

Fin du suspense
Qui de Tsonga, Pouille, Gasquet, Herbert, Benneteau et Mahut aura la chance « d’enfiler le costume de Mousquetaires » pour défendre les couleurs de la France dans cette finale 2017 de la Coupe Davis. Telle était la question sur toutes les lèvres depuis quelques semaines. Pour la préparation, Yannick Noah avait, en effet, décidé d’emmener avec lui 6 joueurs… Et pris bien soin de maintenir tout le monde sous pression, se gardant bien de dévoiler le moindre indice sur son choix finale. Et en observant les derniers jours d’entraînement, bien malin celui qui aurait pu coucher sur le papier le nom des quatre heureux « sélectionnés ». Le suspense a donc pris fin, ce midi, lors du tirage au sort qui a désigné l’ordre des matches.  Et les « gagnants » sont : Tsonga, Pouille, Gasquet, Herbert. Les deux premiers disputeront les deux premiers simples demain. Lucas Pouille ouvrira le bal face à David Goffin puis Jo-Wilfried Tsonga défiera Steve Darcis. Le lendemain (samedi), le double opposera Ruben Bemelmans et Joris de Loore à la paire Pierre-Hugues Herbert / Richard Gasquet. Enfin, le dimanche ça sera au tour de Tsonga d’affronter Goffin avant que Lucas Pouille ne croise la route de Steve Darçis. 

 

 
 
Un choix difficile
Exit donc 
Nicolas Mahut et Julien Benneteau. Et autant le dire tout de suite… C’est une petite surprise. Car si la présence de Jo-Wilfried Tsonga et de Lucas Pouille, véritable « tauliers » en simple ne faisait pas beaucoup de doute, le choix de Richard Gasquet et de Pierre-Hugues Herbert était lui beaucoup moins attendu. Pourquoi ? Parce que le double « classique » le plus souvent choisi par « Cap’tain Noah » était composé de Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut. Mais la blessure au dos du premier contractée lors du Masters de Londres semblait avoir sérieusement compromis ses chances. En début de semaine, le pessimisme était d’ailleurs de mise quant à sa participation. Et tout naturellement, on pensait que Julien Benneteau viendrait prendre sa place au côté de Nicolas Mahut pour tenter d’apporter le point du double à la France. D’ailleurs, les deux hommes, depuis le début de la semaine, s’entraînaient toujours ensemble… Fausse piste donc de la part de Yannick Noah. 
 
 
 
On imagine la déception de Julien Bennetau et Nicolas Mahut. A la « rédac » on pense bien fort à eux aujourd’hui.
 
 
 
 
 
Une première pour Gasquet / Herbert
Alors qu’est ce qui a guidé son choix et fait pencher la balance du côté de Gasquet et Herbert ? Certainement les derniers entraînements comme Yannick Noah l’a confié lui-même en conférence de presse… « le choix a été difficile car tous les gars ont été bons. Mais il fallait décider de la meilleure équipe possible, et pour moi c’était devenu une évidence au fil des jours. » Piqué dans son orgueil,  Pierre-Hugues Herbert a prouvé à son capitaine qu’il pouvait compter sur lui. Agressif, déterminé, lâchant ses coups il a sûrement montré à Noah… ce qu’il voulait voir ! « Je pense qu’il était à la limite de la déprime quand il s’est blessé à Londres, a déclaré Yannick Noah. Mais sa réaction a été extraordinaireIl joue vraiment bien. Et aujourd’hui, il est le meilleur joueur de double de l’équipe. » Voilà qui est dit. Quant à Nicolas Mahut, peut être a t-il fait les frais de la stratégie que pourrait adopter Noah ce week-end. En effet, en fonction de l’évolution de la rencontre, Gasquet pourrait être amené à jouer dimanche en simple, qui sait ?  C’est donc un véritable « pari » qu’à pris Yannick Noah… Car Gasquet et Herbert n’ont jamais joué ensemble en double. Mais face à une paire de double jugée comme le maillon faible de l’équipe Belge… le risque semble calculé !
 

 

Retrouve toutes les interviews ici