Il était une fois Roland-Garros

Salut les kids ! On est en plein Tournoi des Qualifs’ de Roland Garros et on vous propose aujourd’hui de rebondir du côté de la Porte d’Auteuil pour faire un petit tour sur les courts de cet évènement sportif incontournable dont on vous a d’ailleurs déjà parlé ici à plusieurs reprises à travers quelques infos « insolites », vidéos ou brèves d’actualité ( à ce sujet, sais tu que tu peux taper un mot-clé dans le moteur de recherche de la page d’accueil pour retrouver des articles ? ) . Mais aujourd’hui, on vous invite à découvrir les coulisses de ce tournoi de Grand Chelem. L’occasion pour nous de vous raconter la petite (et grande) histoire d’un rendez-vous qui va occuper la une de l’actualité sportive dans les jours qui viennent. Allez, « service Roland »  et c’est parti… 

 

TENNIS - 1937 austin (bunny) henckel (meteh) austin (henry william) fonds n/b   sport
Nés en 1891, les Championnats de France deviennent les Internationaux de France en 1925

 

Des championnats de France aux Internationaux de France
On commence avec un retour vers… le passé. On est en 1891 et, pour la première fois, se déroulent, sur les courts du Stade Français, les Championnats de France de tennis. Une compétition réservée uniquement aux joueurs inscrits dans des clubs de l’Hexagone.Il faudra attendre 6 ans de plus pour que les femmes aient, à leur tour, leur compétition… Et encore un peu plus pour que la Fédération ouvre le tournoi aux meilleurs joueurs étrangers. On est alors en 1925 et les premiers Internationaux de France voient donc le jour. Un rendez-vous qui va être accueillis en alternance par le Stade Français et le Racing Club de France jusqu’en 1928, date de la construction du Stade Roland-Garros.

 

Du stade pour les Mousquetaires…
Le Stade de Roland-Garros est construit, à la base, pour accueillir la finale de la Coupe Davis… En effet, un an plus tôt, en 1927, Jean Borotra, Jacques Brugnon, Henri Cochet et René Lacoste remporte le précieux trophée à Philadelphie. Un véritable exploit puisque depuis le début des années 20, aucune équipe n’avait réussi à mettre à mal la suprématie des Etats-Unis. La « revanche » organisée à Paris, en 1928, mérite donc un stade à la hauteur de l’évènement. D’où la construction de Roland-Garros. Pour la petite histoire les quatre joueurs de tennis français, surnommés les « Mousquetaires »  remporteront six années consécutives (de 1927 à 1932) la Coupe Davis. . 

 

… à la Coupe des Mousquetaires
Si on vous parle de la Coupe Davis, les kids, ce n’est pas par hasard… Car en hommage au talents et aux exploits de Jean Borotra, Jacques Brugnon, Henri Cochet et René Lacoste, le trophée remis au vainqueur du simple messieurs des Internationaux de France de Tennis est appelé… la Coupe des Mousquetaires ! Sachez qu’elle mesure 40 com et pèse 10 kg. La coupe actuelle a été créée en 1981 par le joaillier Mellerio dit Meller. Chaque vainqueur remporte une de ses répliques, l’original restant propriété de la Fédération Française de Tennis. Enfin, chez les filles, le trophée se nomme la Coupe Suzanne-Lenglen (qui remporta à 6 reprises les Internationaux de France en simple). 

 

TENNIS - GRAND CHELEM - 1981 borg (bjorn) - (sue) - *** Local Caption ***
Avec 6 Roland-Garros à son palmarès, le suédois Bjorn Borg a dominé le tennis mondial dans les années 1970-1980


Les grands champions de Roland
Impossible de parler de la légende de Roland-Garros sans évoquer quelques-uns des grands noms qui ont marqué l’histoire du tournoi. Vous devez d’ailleurs savoir, les kids, que c’est à la fin des années 70 et au début des années 80 que Roland-Garros est véritablement devenu l’un des plus grands rendez-vous du sport international… Les succès de Björn Borg (6 titres) contribuant largement à la renommée du tournoi. Mais Roland-Garros reste aussi marqué par les « coups de gueule » de John McEnroe (même s’il n’a jamais réussi à s’imposer à Paris), le revers à deux mais et l’humour de Jimmy Connors ou encore les succès d’Ivan Lendl, Mats Wilander et Gustavo Kuerten qui signeront, tous les trois, quelques-unes des plus belles pages du livre d’or des Internationaux de France. Sans oublier le français Yannick Noah, vainqueur du tournoi en 1983 en battant en finale le tenant du titre Mats Wilander (6-2, 7-5, 7-6).

 


La reine Chris Evert et le Roi Nadal
Bien entendu, certaines joueuses ont, elles aussi, marqué de leur empreinte le tournoi. On pense, par exemple, à Chris Evert avec ses 7 titres mais aussi ses duels inoubliables face à Martina Navratilova. Sans oublier Steffi Graf et son histoire d’amour avec le public français (12 ans d’écart entre sa première et sa sixième et dernière victoire en 1999), ou encore le règne de Monica Seles avec ses trois titres en 1990, 1991, 1992. 
Aujourd’hui, Roland-Garros est incontestablement devenu le plus grand tournoi au monde sur terre battue. Et son « maître absolu » n’est autre que l’espagnol Rafael Nadal avec 10 victoires… en 11 participations ! Accrochera-t-il une onzième fois la Coupe des Mousquetaires à son palmarès en 2018 ? Réponse dans une quinzaine de jours !

Retrouve toutes les interviews ici