Djokovic – Nadal : un combat de Titans pour une demi d’anthologie ! ( + Vidéo)

On en a encore la chair de poule, les kids : le combat entre Novak Djokovic et Rafael Nadal en demi-finale fut titanesque et aura sûrement droit à un beau chapître dans le livre de la « Légende de Roland » tant le Match fut d’une intensité folle. C’est le Serbe qui a vaincu, vendredi soir sur le court Philippe Chatrier, au terme d’un Match de plus de 4 heures (3-6 / 6-3 / 7-6 (7/4) / 6-2).  Rafael Nadal, ne pourra donc pas glaner cette semaine un 13eme sacre sur la terre battue parisienne et un 21eme Trophée record en Grand Chelem. Même si  l’on aurait aimé faire partie de ces spectateurs privilégiés qui, malgré le couvre-feu national, ont pu assister à la totalité du Match en direct live, quelle chance de pouvoir vivre, scotché devant son petit écran, un moment de sport aussi immense ! Merci Djoko, Merci Rafa pour cette Nuit magique ! 

 

Breaké d’entrée, il aura pourtant fallu attendre 35 mns pour que le Serbe gagne son 1er jeu après avoir été mené 5-0 ! Revenu ensuite à 5-3, il perd finalement le set (3-6), mais son jeu devient de plus en plus consistant et on ressent alors que l’on a retrouvé un Novak conquérant. Le combat va tenir toutes ses promesses, on est prêt à se délecter, le niveau va atteindre des sommets.

On va manquer de superlatifs mais tout y est passé : retours stratosphériques, amortis fulgurants, courses éclairs, coups inhumains frappés en bout de course, angles sidérants, contre-pieds hallucinants,…Djoko et Nadal ont tellement hissé leur niveau de jeu que l’on est sûr que Thomas Pesquet, en apesanteur tout là haut, a dû pouvoir entendre le son de leurs déplacements sur la terre battue, le bruit de leurs frappes de balles. 

 

Il a aussi dû pouvoir sentir cette électricité dûe à une multiplication de breaks (8 balles de break converties sur 22 pour Djoko ; 6/16 pour Rafa) et à cette volonté galactique des deux joueurs pour ne pas céder, quoiqu’il advienne, quels que soient les coups de génie du joueur adverse. Cette demi-finale version 2021 restera dans les mémoires pour un paquet d’années. Difficile de hiérarchiser bien sûr, mais elle a toute sa place dans les meilleurs moments de leurs combats tout temps, parmi la finale de l’Open d’Australie 2012 (remportée par Djoko), la demi de Roland-Garros 2013 (remportée par Rafa) ou la demi de Wimbledon 2018 (arrachée par Djoko). 

 

On sentait bien que Rafa avait le coeur un peu gros en quittant le court sous les vivats du public, qui aurait tant aimé le voir décrocher un 14eme Titre. C’est vrai qu’il n’a pas trop l’habitude de perdre du côté de la Porte d’Auteuil, puisqu’il n’enregistre que sa 3eme défaite à Roland (après celles face à Robin Söderling en 8es de finale en 2009 et Djoko en quarts en 2015). 

 

« Le Roi est mort, Vive le Roi » (pour le côté culture gé, les kids, : phrase traditionnelle que l’on proclamait lors de la nomination d’un nouveau monarque, qui, à l’origine, a été déclarée lors de la nomination au trône de Charles VII après la mort de son père Charles VI en 1422….Voilà, ça c’est dit et à replacer bien sûr, en cour de récré dès que vous le pouvez). Mais même s’il ne lui reste plus qu’un Match pour accéder au trône, Novak Djokovic (lauréat en 2016) devra oublier ses finales perdues en 2012, 2014, 2015 et 2020, pour devenir le premier joueur de l’ère Open à remporter deux fois tous les tournois du Grand Chelem !

 

Dimanche, Djoko va donc devoir vaincre à nouveau. Un jeune et terrible Grec aux dents longues et à l’appétit féroce. Et oui, vous l’avez reconnu, c’est bien de Stefanos Tsitsipas dont on vous parle, et il est bien décidé à vivre de la plus belle des manières sa première finale majeure après avoir écarté Alexander Zverev 6-3 / 6-3 / 4-6 / 4-6 / 6-3 en 3h37. Et même s’il a remporté 5 des 7 matches joués contre le jeune Grec, Novak sera concentré comme jamais…pour écrire une nouvelle page de la « Légende de Roland » ! 

Avant de fuser sur notre page facebook comme des fous furieux,  prenez le temps de regarder cette vidéo, les kids, pour vous plonger dans le tie-break du 3eme set, vous allez vous régaler !

 

Retrouve toutes les interviews ici