Un sport « démen’ciel »

Après vous avoir fait naviguer au large avec le Vendée Globe les kids, on a décidé de prendre de la hauteur de vous emmener dans les airs avec… le parapente. Et oui, c’est aussi ça les Kopkids… Des voyages à 360° à la découverte de nouvelles sensations et d’activités sportives méconnues. Et vous allez voir qu’ici aussi, comme pour les skippers du tour du monde, tout est une question de voiles et de vent.

PARAPENTE - 2014 piccolo (charlie) MAG(1674) du 16/08/2014
Frissons et spectacle au rendez-vous avec le parapente

Compète de haut vol
Tout d’abord, les kids, il faut que vous sachiez que le parapente est une discipline qui fait partie de la Fédération Française de Vol Libre (FFVL). Comme le Deltaplane, le kite surf mais aussi le cerf-volant ou encore… le boomerang. Ben oui les kids, un boomerang, ça vole libre…Ensuite, loin d’être uniquement une activité que l’on pratique en vacances ou lors de ses loisirs, le parapente est un sport à part entière. D’ailleurs, il existe même des Championnats de France, d’Europe et même… du Monde !

Complètement « acro»
En fait, le parapente regroupe plusieurs spécialités. En fonction du type « d’engins » avec lequel on s’envole : le parapente classique avec de grandes voiles, la cage de pilotage (un mix entre le parapente et le delta) et les minis voiles que l’on utilise avec des skis, l’hiver, pour pratiquer le speed-riding par exemple. Mais également en fonction de différentes formes de pratiques comme le vol de distance, le vol sur site, le vol montagne ou encore… la voltige ! Cette dernière, réservée à des pilotes très entraînés, consiste à effectuer des manœuvres et des figures « extrêmes » avec leurs ailes. Appelée parfois « acro » (pour acrobaties), elle peut se pratiquer en solo ou à deux pilotes.    

PARAPENTE A SKI - ILLUSTRATION PARAPENTE A SKI
Le speed-riding… ou comment conjuguer sa passion des airs et de la glisse.

Combiner vol et ski
Tout aussi spectaculaire, le speed flying consiste à utiliser une voile beaucoup plus petite… ce qui permet de gagner en vitesse (mais oblige à être très précis dans ses déplacements). Ainsi, alors qu’avec un parapente classique, un pilote de 70 kg utilisera une voile d’environ 22m2, en speed flying il passera à des voiles mesurant 14, 12, 10 voir… 8 m2 seulement.
En hiver, lorsqu’il alterne vol et glisse à ski on parle d’une forme particulière d’utilisation de la mini-voile : le speed-riding. L’objectif n’est pas de voler haut et longtemps mais bien de jouer avec le relief en dévalant des pentes, combinant ainsi la glisse sur neige et le vol plané (ndlr : voir vidéo ci-dessous).

Les kids, si vous voulez « prendre votre envol » et vous essayer au parapente, sachez qu’il existe en France plus de 235 écoles de vol libre. Et que l’on compte environ 35 000 licenciés, toutes disciplines confondues. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à aller faire un tour sur le site de l’Ecole France de Vol Libre. Et… bons vols !

Retrouve toutes les interviews ici