Slackline : l’équilibre ne tient qu’à un fil ! (+ Vidéo )

On avait envie de vous faire découvrir aujourd’hui un sport ou plus exactement une activité sportive qui « monte » et qui séduit certes beaucoup de kids mais aussi quelques seniors qui voient là l’occasion de travailler leur équilibre et donc de limiter, au quotidien, le risque de chutes. Et si vous vous baladez quelque fois dans les parcs ou les jardins publics, vous avez du déjà apercevoir de drôles de « funambules » perchés, à quelques centimètres du sol, sur un « fil » tendu entre deux arbres… Une version « urbaine » de la slackline (littéralement « la ligne ballante » en anglais), dont nous allons vous parler aujourd’hui…

Quand le slackliner évolue à « très haute altitude » on parle alors de highline.

Des sangles élastiques
La slackline n’est pas sans rappeler les arts du cirque où les funambules avaient déjà l’habitude de se déplacer sur une corde tendue… mais en s’aidant d’un balancier. Ici, le pratiquant (le « slackliner ») n’utilise que ses bras pour avancer en équilibre sur une corde (la « slack ») légèrement élastique appelée également « sangle » ou « ligne » et tendue entre deux poteaux ou deux arbres. Les débutants évoluent à quelques mètres du sol et sur une courte distance. On parle alors de « shortline ». Avec le temps et la technique, ils pourront goûter à de nouveaux défis comme, par exemple : tenter les longues traversées, réaliser des sauts et des figures sur la sangle comme des gymnastes (« jumpline »)évoluer au-dessus de l’eau (« waterline »)… voire pour les plus talentueux, les plus courageux et les plus expérimentés se lancer à des centaines de mètres au-dessus du vide entre deux falaises (« highline »).

Il existe des « kits débutants » qui permettent de s’initier à la slackline en toute sécurité.

Entraînement pour les grimpeurs
Bien entendu, dans les situations les plus « extrêmes », le slackliner est assuré avec tous les équipements de sécurité indispensables. Pratiquée aujourd’hui partout dans le monde, cette discipline serait née en Californie dans le parc national de Yosemite. Elle était destinée, à l’origine, aux grimpeurs et devait leur permettre de travailler leur équilibre avant d’entamer l’escalade d’une des célèbres formations rocheuses du parc : Half Dome, El Capitan, Cathedral Peak, etc. Sport d’équilibre par excellence, la slackline permet de travailler le renforcement musculaire et la concentration. Pour s’y adonner avec plaisir, il faut apprendre ses « règles » de base, beaucoup s’entraîner, posséder une excellence maîtrise de soi mais aussi bien connaître le matériel à utiliser et les différentes législations en vigueur selon les pays ! Car il est interdit de pratiquer la slackline dans certains endroits. Pour conclure, les kids, sachez qu’il existe des kits débutants spécialement destinés pour un apprentissage facile et ludique de la slackline. Il comprennent, notamment, une seconde sangle qui peut être tendue au-dessus de la « slack » afin de s’équilibrer grâce à un système de poulie et de corde. Et qui dit plus de temps passé sur la sangle dit… moins de chutes et plus de fun !

Allez hop, on se régale avec cette vidéo :

Retrouve toutes les interviews ici