Candide Thovex, le skieur tout terrain (+ Vidéos )

Aujourd’hui on vous propose de faire connaissance avec un skieur « hors norme »…  Une véritable star dont chaque nouvelle vidéo qui sort sur YouTube fait un véritable « carton »... Un expert mondial du freestyle qui ne se contente pas de remporter toutes les grandes compétitions internationales mais qui créé également ses propres figures et s’amuse même à skier sur des spots et des monuments du monde entier… sur herbe, sur terre, sur sable et même sur l’eau. Un skieur tout terrain qui a dévalé la célèbre Muraille de Chine. Oui, oui, vous avez bien lu les kids : la Muraille de Chine ! Avouez que cela méritait bien un article sur votre site préféré. Portrait de Candide Thovex

 

 

 

 

Né avec des skis aux pieds
C’est au coeur d’une région qui a vu naître de nombreux champions de ski français que Candide Thovex a vu le jour en 1982… A Annecy en Haute Savoie. D’un papa moniteur de ski. Autant dire que Camille était prédisposé à très vite découvrir les joies de la glisse. C’est chose faite à l’âge de deux ans, dans les Aravis. Deux ans plus tard, il s’amuse déjà à faire ses premiers petits sauts derrière la maison familiale à La Clusaz. A 8 ans, il intègre l’équipe de ski de bosses de la station et à 14… il remporte ses premiers Championnats de France de la spécialité. Mais, après les bosses, il se découvre une nouvelle passion pour une discipline qui commence juste à faire parler d’elle  : le ski freestyle.

 

Rider de l’année
Et, très vite, Candide Thovex s’impose comme un champion hors normes dans cette discipline… En 1999, à seulement 16 ans, il se classe, en effet, 4e des Winter X Games à Crested Butte dans le Colorado, au milieu des meilleurs skieurs de la planète… Le début d’une longue série de « perf » exceptionnelles. En 2000, il triomphe dans la compétition Big Air des Gravity Games à Mammoth Lakes (Californie) avant de connaître la consécration suprême en remportant le Big Air des X Games, la Mecque des sports extrêmes. C’est donc tout naturellement qu’il est élu « Rider of the Year » par « Powder », le magazine de tous les fans de ski de poudreuse. Malheureusement, quelques mois plus tard, Candide connaît la première grosse blessure de sa carrière – aux ligaments croisés du genou gauche – qui l’oblige à interrompre sa carrière. Mais la sortie de deux films qui lui sont consacrés dont « Rastafaride », en 2001, le consacrent comme l’un des plus grands et des plus populaires freestylers de la planète.

 

Trois médailles d’or aux X Games
Un statut qu’il va confirmer en 2003 en décrochant sa deuxième médaille d’or aux X Games, dans l’épreuve du Superpipe… Candide Thovex se blesse ensuite à nouveau aux ligaments croisés, cette fois au genou droit. Une fois rétabli, il invente une figure bien à lui, le « cork 810 to rail » avant de battre le record du plus haut saut à partir d’un quarter-pipe (10 mètres de hauteur), en 2006. Un an plus tard, en 2007, à Aspen, c’est une troisième médaille d’or aux X Games qu’il empoche, cette fois dans une nouvelle catégorie : le Slopestyle. Trois médailles d’or aux X dans trois disciplines différentes, une performance là encore incroyable qui fait de Candide Thovex un maître absolu du ski freestyle. Malheureusement, le champion français va être une nouvelle fois confronté à une terrible blessure…En voulant « jumper » la Grosse Bertha, un module de 45 mètres de haut, il rate sa réception et se brise une vertèbre ! « Il faisait chaud. C’était une neige de printemps, lourde et molle. Je ne le sentais pas, mais je voulais sauter. En l’air, j’ai su très vite que j’étais trop court. Je me suis fracturé une vertèbre en deux endroits différents, c’est passé à 2 millimètres de la moelle épinière. A 2 millimètres de la paralysie », confiera le rider à Paris Match. Les médecins sont alors très pessimistes pour la suite de sa carrière. 

 

 

 

 

Champion du monde de Freeride
Mais là encore, à force de courage et d’abnégation, Candide revient… Encore plus fort ! Après une longue rééducation et avoir consacré beaucoup de temps à la réalisation de documentaires et de films, il renoue avec la compétition en 2010, à 27 ans. Mais là où on ne l’attend pas… en freeride. Et c’est encore un réussite puisque Candide Thovex remporte le Red Bull Linecatcher avant d’être sacré champion du monde du Freeride World Tour. En parallèle, il continue à réaliser de nombreux films pour promouvoir sa passion dont « One of Those Days » (filmé entièrement avec une petite caméra embarquée) en 2013 et « One of Those Days 2 », en 2015, qui sera visionné plus de 13 millions de fois en moins d’un mois puis « One of Those Days 3 » en 2016…Aujourd’hui, Candide Thovex continue de relever les défis les plus géants, « imité » par sa petite soeur Mirabelle qui, dans quelques jours, participera pour la troisième fois aux Jeux Olympiques en snowboard half-pipe !

Retrouve toutes les interviews ici