Transat Jacques Vabre : Une semaine en mer plus tard (+ Vidéos)

Après une petite semaine de course, les skippeurs de la Transat Jacques Vabre ont bien avancé sur leur trajet. Et même si l’absence de vent dans le golfe de Gascogne les a ralentis, ils sont maintenant sur un très bon rythme. La distance entre les premiers et les derniers bateaux est déjà de plus de 3 300 miles (environ 5 300km), mais rien de plus normal puisque tous ne jouent pas dans la même catégorie. L’occasion est belle pour voir où on en est dans chacune d’entre elles. 

 

Class40 : en route pour les côtes africaines

Les premières embarcations de la catégorie Class40 en ont fini avec les rivages portugais et dépassent le détroit de Gibraltar. Elles s’apprêtent à longer les côtes marocaines. Il reste aux marins encore un peu de route avant d’atteindre le Cap Vert, lieu de bifurcation vers la Martinique. En tête de course, on retrouve le bateau « LaManche #EvidenceNautique » piloté par Nicolas Jossier (photo ci-dessous) et Alexis Loison. Ils sont suivis de près (3.5km) par le « Redman » d’Antoine Carpentier et Pablo Santurde Del Arco. Les poursuivants sont déjà un peu largués (+ 14km), mais la course est bien sûr loin d’être terminée. 

 

OceanFifty : grosse bagarre en tête

Les embarcations ont dépassé Madère et certaines se sont mieux sorties du piège des îles que d’autres. On retrouve maintenant en tête deux bateaux : le « Koesio » dirigé par Erwan Le Roux et Xavier Macaire, et le « Primonial » de Sébastien Rogues et Matthieu Souben. La distance qui sépare le Koesio et le Primonial est de 1.37km. Une broutille en somme. Par contre, leurs adversaires sont déjà à plus de 100km derrière. On s’attend donc déjà à une lutte entre les deux équipages pour la victoire finale. 

 

Imoca : la tête dans les iles

C’est très resserré dans cette catégorie avec pas moins de 6 duos qui se tiennent en moins de 90km. Un peu moins rapide que les OceanFifty, les concurrents Imoca sont tout juste entrés dans les iles au niveau de Madère. Et les écarts vont peut-être là encore se créer lors des prochaines heures. Qui de « LinkedOut« , « Charal« , « Apivia« , « Initiatives-Cœur« , « Arkea Paprec » ou « 11th Hour Racing Team – MĀLAMA » se retrouvera en tête ? Affaire à suivre.

 

Ultime : toutes voiles dehors

Les bateaux ne vont pas tarder à rentrer dans une fameuse zone de perturbations appelée ‘Pot-au-noir‘. Les vents y sont très changeants, pouvant souffler très fort comme y être inexistants. De quoi rebattre les cartes pour le classement final alors qu’un équipage a déjà pris pas mal d’avance sur ses concurrents. Franck Cammas et Charles Caudrelier, à bord du « Maxi Edmond de Rothschild » sont à plus de 200km devant le second duo de la catégorie. Après un incident technique, le « Sodebo ultim 3 » avec à son bord Thomas Coville et Thomas Rouxel a pu finalement reprendre la mer, mais il est maintenant à 910 km de la tête de course. 

 

Il reste encore beaucoup de route maritime avant que les premières voiles ne se fassent entrevoir de la Martinique. Tout est encore jouable dans chaque catégorie. Et vous, les kids, qui voyez-vous remporter la victoire finale ? On vous laisse avec, en vidéo, les images de la journée d’hier. 

Retrouve toutes les interviews ici