Stéphane Brogniart, confiné au milieu de l’océan ! (+ Vidéo !)

Actuellement en plein milieu de l’Océan Atlantique, confiné (volontairement, on vous rassure) sur son canot de huit mètres, Stéphane Brogniart profite, contrairement à nous, qui sommes sur la terre ferme, d’une liberté surprenante. 

Stéphane Brogniart rame. Son objectif, rallier les Antilles depuis les Îles Canaries, situées à l’Ouest de l’Afrique. Son moyen de locomotion ? Deux longs avirons, qu’il fait avancer sur l’eau à la force de ses bras. Âgé de 43 ans, il a débuté son périple le 14 février. À bord de son canot, il évite donc l’épidémie de Covid-19. Il prend conscience de la gravité de la situation en France lors de son 31e jour en mer, le 17 mars, lorsque l’on commençait à évoquer le confinement sur les réseaux sociaux. 

Dans une autre vie, Stéphane Brogniart était ambulancier. Il a ensuite appris le coaching par correspondance. Très jeune, on pensait de lui qu’il n’était bon à rien. Pour se prouver le contraire, il devient coureur. Il termine l’Ultra-trail du Mont-Blanc à la dixième place, en 2014. Il participe également à la Diagonale des Fous, un ultra-rail organisé sur l’Île de la Réunion. Lors de sa troisième participation, en 2017, il perd sa valise. Au cours d’un dîner avec Matthieu Péché, médaille olympique de canoë en 2016, il évoque le fait de vouloir désormais ramer. Dans la vidéo ci-dessous, vous pouvez retrouver l’un de ses premiers défis sur l’eau : une traversée en kayak entre Marseille et Calvi

Au 46e jour de son aventure, Stéphane Brogniart venait de harponner son premier poisson et s’autorisait même quelques plongeons, alors que dans le même temps, la France vivait déjà à domicile. Lorsqu’il se repose, la nuit, il lui arrive de reculer. Mais il en est conscient, même comme ça, il reste loin du coronavirus. Ce dont il souhaite se rapprocher, c’est de la Martinique. Il devrait y arriver à la fin du mois. Peut-être que le confinement sera toujours d’actualité lorsqu’il quittera l’océan. Traverser une telle étendue d’eau à la force de ses bras, ce n’est pas si mal pour quelqu’un dont on pensait qu’il ne serait bon à rien !

Retrouve toutes les interviews ici