Salut,.. ça kaïte? (+ Vidéo )

Le surf, vous connaissez les kids, c’est sûr ! Mais certains d’entre vous ont peut-être eu la chance de voir, sur la côte atlantique par exemple, les envolées d’autres surfers un peu plus « bizarres », des  « kitesurfeurs ». Mais au fait, kézako exactement le kitesurf ? Quelles sont les origines de ce sport de plus en plus pratiqué ? Le premier effet, c’est « Waôw! », c’est hyper impressionnant ! Voir ces kitesurfeurs préparer sur la plage leur immense « cerf-volant » (kite en anglais) spécialement adapté pour ce sport de glisse qui permet de les « aérotracter »  sur leur planche.

D’abord, un peu d’infos techniques pour connaître la base du  kite (et oui, c’est plus cool de dire  « kite » que de dire le mot en entier..) :

 COUPE DU MONDE DE KITE SURF

Le kitesurfeur est accroché à l’aile par son harnais et il est piloté à l’aide d’une barre où sont reliées les lignes de traction. Il est soumis, pour se déplacer, aux lois physiques de la navigation à voile. La planche peut être inspirée du wakeboard, symétrique et elle est proche d’un surf de taille réduite.

Les origines

Il n’y a pas une personne en particulier qui a inventé ce sport mais l’histoire du kite débute plutôt dans les « seventies » (les années 70) avec l’apparition de quelques personnes vues sur l’eau tractées par de drôles de cerf-volants sur des skis nautiques, des planches de windsurf ou encore même des pirogues !

Nous sommes maintenant dans les années 80, en Bretagne. Deux frêres, Dominique et Bruno Legaignoux pratiquent les sports nautiques et commencent à s’intéresser de près à ces drôles de cerfs-volants de traction. Et en 1984, ils déposent leur brevet pour les ailes à structures gonflables et re-décollables de l’eau qui sont utilisées à présent (on appelle ces ailes : les « wikipa »). En fait, on ne peut pas affirmer que les deux frêros ont inventé le kite mais ils ont largement contribué à son développement.

 COUPE DU MONDE DE KITE SURF

Il faudra attendre encore une dizaine d’années pour que le kite commence à être médiatisé avec le français Manu Bertin (encore un breton !) qui, à Hawaï, fait la « Une » des magazines de windsurf en s’attaquant aux  grosses vagues hawaïennes. Et c’est à peine deux ans après (1997) que la 1ère école de kitesurf ouvre en Europe et que le monitorat fédéral du kitesurf voit le jour en 1998.

Aujourd’hui, le nombre de pratiquants ne cesse d’augmenter avec 10 000 licenciés et près de 100 écoles et le Kitesurf comprend aujourd’hui plusieurs disciplines mais les deux les plus médiatisées sont :

 « Le Freestyle » : La discipline la plus impressionnante. Le freestyle consiste à effectuer le plus grand nombre d’enchaînements de figures possibles avec style (back-loop, back-side, front-side…). Les figures effectuées pendant les sauts, doivent être réalisées avec l’aile en position haute (aile « à midi » ou au zénith dans le jargon des kitesurfeurs).

« Les Vagues » : Proche du surf, cette discipline également appelée surfkite, consiste à tracer les plus belles courbes en surfant sur les vagues après être remonté au peak (sommet de la vague). Cette discipline est aussi hyper impressionnante et celle qui offre les plus belles images !

On conclue en beauté, les kids, avec ce teaser de l’Engie Kite Tour 2019, circuit de référence en France composé de quatre étapes et dont la première va se situer à Hendaye ( Côte basque ) le 12 Mai prochain ! Bon envol !

Le Programme de l’Engie Kite Tour 2019 :

Du vendredi 10 au dimanche 12 mai : Hendaye
Du vendredi 28 au dimanche 30 juin : La Baule
Du vendredi 06 au dimanche 8 septembre : Wimereux
Du vendredi 11 au dimanche 13 octobre : La Grande Motte

Retrouve toutes les interviews ici