Le plongeon de haut vol, sport à haut risque

Quand on vous dit plongeon, les kids, vous pensez peut être vacances et baignades…  Mais entrer dans l’eau la tête la première, c’est aussi une discipline sportive à part entière qui fait partie de la natation. Au même titre que la nage en eau vive, par exemple. D’ailleurs, ces deux disciplines sont bien présentes aux Championnats du Monde de natation 2017 qui viennent de démarrer en Hongrie. A ce sujet, le Français Marc-Antoine Olivier est devenu, ce samedi, champion du monde du 5 km en eau libre pour la première fois. Mais on reviendra bientôt sur cet évènement les kids. Aujourd’hui, c’est une découverte du plongeon de haut vol et de très haut vol que nous vous proposons. Des « spécialités » qui nécessitent une technique hors pair, un sang-froid à toute épreuve et un maximum de concentration…. 

 

 

PLONGEON - JO 2016 - 2016 sanchez (german) - (mex) - *** Local Caption ***
En compétition de plongeon « classique », toutes les étapes du plongeon sont notées : du départ, jusqu’à l’entrée du corps dans l’eau.

 

 

Le « haut-vol » à partir de 10 mètres
En compétition de natation, les plongeons peuvent être réalisés à partir de tremplins ou de plateformes de 1, 3, 5, 7,5 et 10 mètres de hauteur. A partir de cette « barre » des 10 mètres, on parle alors de plongeon de haut-vol. Plusieurs types de plongeons peuvent être proposés par les athlètes : le plongeon avant, arrière ou encore « renversé ». Des juges attribuent au plongeon acrobatique de haut-vol une note technique et une note artistique (comme en patinage, par exemple). Différentes figures peuvent également être réalisées en vol afin d’engranger un maximum de points. Sachez, les kids, que toutes les étapes du plongeon sont jugées : du départ jusqu’à l’entrée dans l’eau du corps.

 

Le plongeon de très haut-vol, véritable sport extrême
Mais certains ne s’arrêtent pas là et pratiquent le plongeon de très haut-vol en sautant depuis un hélicoptère à une vingtaine de mètres de haut voire, en pleine nature, depuis des falaises (ndlr : c’est ce qu’on appelle le « cliff diving » en anglais). Il ne s’agit plus là d’une « simple compétition « , mais d’un sport extrême réservé à quelques initiés parfaitement entraînés à travers le monde. Car ces plongeurs de l’extrême peuvent plonger et réaliser des figures dans des petits bassins, peu profonds, depuis des rampes d’une hauteur de plus de 20 mètres. Pour encore plus de spectacle, il leur arrive même de plonger avec des torches enflammées. Si en compétition de plongeon « traditionnel », le plongeur doit faire le moins d’éclaboussures possible en pénétrant dans une eau parfaitement immobile, ce n’est pas le cas pour le plongeon de haut et de très haut vol. En effet, pour que les plongeurs voient la surface de l’eau avant de se lancer, il faut que celle-ci soit en mouvement ou que des jets d’eau soient disposés de part et d’autre du point « d’impact ». Cela leur permet de mieux anticiper et préparer leur réception dans l’eau. Car depuis une telle hauteur, on n’atterrit pas la tête la première dans l’eau. Le choc serait trop dangereux, le plongeur pouvant toucher l’eau à une vitesse de 100 km/h. 

 

PLONGEON - RED BULL CLIFF DIVING WORLD SERIES 2011 - ferzuli (jorge) - (mex)
Le plongeon de très haut vol n’est pratiqué que par quelques athlètes dans le monde. Des hommes comme des femmes.

 

27 m de chute libre et des plongeons à couper le souffle
L’une des plus célèbre compétition de plongeon très haut vol porte le nom de Red Bull Cliff Diving World Series. Avec, à la clé, une chute libre de près de 27 m de haut, agrémentée de figures à couper le souffle. Créé en 2009, cet évènement qui attire à chaque étape mondiale des centaines de milliers de fans permet d’assister à un spectacle unique, riche en sensations et au cours duquel les participants réalisent des plongeons purs et esthétiques, d’une précision rare. Les athlètes doivent montrer leur savoir-faire et leur polyvalence en réalisant des départs appartenant à 5 grands groupes de plongeons : avant, arrière, retourné, renversé et en équilibre sur les mains. Chaque plongeon permettant là aussi de réaliser des figures bien identifiées : twist, pike, etc. L’édition 2017 des Red Bull Cliff Diving World Series a démarré le 24 juin en République d’Irlande. Et, le 9 juillet dernier, s’est tenue la seconde manche, au Portugal, dans les célèbres falaises d’Açores. Prochain rendez-vous dans le sud de l’Italie, le 23 juillet prochain, à Polignano a Mare. De là, les athlètes se jetteront à l’eau depuis les falaises sur lesquelles est construite la ville. Près de 70 000 spectateurs seront présents pour assister à l’évènement. 

  

Retrouve toutes les interviews ici