Le Bodyboard : un sport de glisse dans l’ombre (+vidéo !)

Les beaux jours remontrent le bout de leur nez, les kids ! Il est temps de partir à l’océan pour en apprendre plus sur un sport de glisse : le Bodyboard. Quoi de mieux que de prendre sa planche et ses palmes pour se retrouver en osmose avec un milieu naturel ! Allez hop, la rédac’ a décidé de vous en apprendre plus sur ce sport « dans l’ombre » du surf.

 

Le Bodyboard, une alternative de la glisse

Le surf est le sport d’excellence pratiqué par des fans de glisse et de nature. Mais il existe une autre manière d’appréhender les vagues de l’océan, les kids ! En surf, il suffit de ramer et de se lever sur sa planche tout en s’orientant avec l’aide des jambes et du haut du corps, notamment les épaules. Quant au Bodyboard, votre vision de la vague est tout à fait différente. Cela se pratique allongé sur une planche plus courte et flexible et avec des palmes courtes pour ramer à l’aide du battement des jambes. La vitesse gagnée, grâce aux palmes, facilitera le Take-off (descente sur la vague) et la prise de position dans le creux de la vague qui offre une vision d’elle unique ! Allez, c’est parti, à vos planches, les kids !

BODYBOARD 2011 NMD-Pride-Stealth Fronton Pro

Le Bodyboard professionnel

Pratiqué en tant que loisir ou au niveau professionnel, le Bodyboard est un sport rattaché à la Fédération Française de Surf. Pour obtenir l’accès aux compétitions, que ce soit amateur ou professionnel, il faut être affilié à un club de surf. Au niveau mondial, l’APB (Association of Professional Bodyboarders) est chargée d’organiser les compétitions professionnelles de Bodyboard. Elle met notamment en place le World Tour. Cette compète regroupe les 28 meilleurs mondiaux et en intégrant 20 surfeurs supplémentaires qui viendront s’affronter sur différentes étapes sur des spots du monde entier.

Allez hop, c’est cadeau, la Rédac’ vous offre une vidéo qui vaut le détour: Pierre Louis Costes, bodyboardeur français double champion du monde, effectuant des manoeuvres qui décoiffent grave ! On reste bien accrochés, les kids !

Retrouve toutes les interviews ici