Hawaï va couronner le Champion du monde de surf

C’est parti pour le « Billabong Pipe Masters 2017″… dernière épreuve du Championship Tour qui a lieu tous les ans sur le spot de Banzai Pipeline. Et, une nouvelle fois, ce lieu mythique va être le théâtre d’une « bagarre » de rêve avec, à la clé, de nombreux enjeux sportifs. Qui sera sacré champion du monde ? Les français et notamment Jérémy Florès parviendront-ils à se maintenir parmi l’élite mondiale du surf ? Michel Bourez décrochera t-il enfin la Triple Crown qui lui échappe depuis tant d’années ? On vous dit tout sur cet ultime rendez-vous qui verra également Kelly Slater, le « Ronaldo » du surf et recordman de victoires avec 7 « Pipe » à son palmarès faire son grand retour après sa très grave blessure survenue il y a deux ans. Quant on vous dit que ce « Billabong Pipe Masters 2017 » va faire des vagues les kids…

 

 

En allant en finale du « Billabong Pipe Masters », John John Florence empochera le titre de Champion du monde.

 

 

Un « tube » incontournable depuis 1971
Le « Billabong Pipe Masters » (appelé aussi le « Pipeline Masters ») est une compétition professionnelle de surf organisée par La World Surf League à Hawaï, sur le spot de Banzaï Pipeline sur le North Shore (côte Nord) d’Oahu (troisième île par la taille de l’archipel et la plus peuplée des îles formant l’état d’Hawaï). Elle est organisée depuis 1971 et elle constitue la plus ancienne – et certainement l’une des plus prestigieuses – compétition professionnelle de surf. Le « Billabong Pipe Masters » est, par ailleurs, inscrit au calendrier du Championnat du monde de surf et il s’agit , d’ailleurs, de sa onzième et dernière étape. D’où le suspense qui règne souvent sur cette épreuve. 

 

 

 

Duel au soleil entre Florence et Medina ?
On en a une nouvelle fois la preuve cette année puisque 4 surfeurs sont encore en lice pour décrocher la couronne mondiale. Le titre va, en effet, se jouer entre : John John FlorenceGabriel MedinaJordy Smith et Julian Wilson. Mais lorsqu’on regarde de plus près le classement avant le début de la compétition ce vendredi,  il y a fort à parier que la première place reviendra certainement à l’hawaiien John John Florence (en tête pour le moment avec 53 350 points) ou au brésilien Gabriel Medina (second avec 50 250 points). Mais mathématiquement, rien n’est perdu – ou plus exactement tout est encore possible – pour Jordy Smith (47 600 points) et Julian Wilson (45 200 points). Alors, quels sont les scénari envisageables ? Si John John Florence va en finale, il décrochera automatiquement le titre mondial. De son côté, Medina remportera le titre mondial s’il gagne le Pipe Masters et si John John Florence ne fait pas mieux que 3e. Si John John Florence ne fait pas mieux que 9e, la couronne mondiale reviendra à Gabriel Medina à condition qu’il atteigne la finale… ou à Jordy Smith en cas de victoire sur le « Billabong Pipe Masters ». Enfin, si John John Florence termine 13e ou 25e, Gabriel Medina n’a besoin que d’une 5e place pour décrocher le titre, Jordy Smith d’une 2e place et Julian Wilson d’une victoire.

 

 

Le français Jeremy Flores, vainqueur de l’épreuve en 2010, va cette fois devoir « surfer sur la vague » pour conserver sa place parmi l’élite du surf.

 

 

Une Triple Crown pour le français Michel Bourez ?
John John Florence a donc toutes les chances de devenir le Champion du monde 2017. Mais du suspense, il va y en avoir « à tous les étages ». Ainsi, nos français vont devoir être à la hauteur sur les « planches » pour se maintenir parmi les meilleurs mondiaux et continuer à participer au circuit professionnel en 2018. Michel Bourez occupe pour le moment la 16e place avec 23 700 points. Tenant du titre de ce Pipe Masters, il devrait tirer son épingle du jeu. De son côté, Joan Duru est pour l’instant 17e (23 400 pts). Pour sa première année parmi l’élite, le natif des Landes a bien redressé la barre après un début de championnat très compliqué. Mais le plus « en danger » est certainement Jérémy Florès, actuellement 19e. Autant dire qu’il va devoir passer quelques tours pour espérer rester avec les meilleurs l’année prochaine. Enfin, on notera que cette édition 2017 du « Billabong Pipe Masters » peut permettre à Michel Bourez de remporter ce qu’on appelle la « Triple Crown« . De quoi s’agit-il ? Après le titre mondial, la Triple Crown est tout simplement le trophée que tous les surfeurs rêvent de gagner… Il « réunit » les trois épreuves hawaïennes de surf. A savoir : le « Reef Hawaiian Pro » à Haleiwa, la « Vans World Cup of Surfing » à Sunset et donc le « Billabong Pipe Masters ». Un véritable « grand chelem » du surf. Chaque victoire sur l’un de ces spots constitue l’un des joyaux de la couronne alors que celle-ci est décernée au mieux classé sur ces trois épreuves; àMichel Bourez en 2017 ? On l’espère très fort, lui qui est passé si près à plusieurs reprises. 

Retrouve toutes les interviews ici