« Dans le vent » et dans l’eau, le Kayak-polo ! ( + Vidéo )

Vous le savez, les kids, la rédac’ aime vous faire découvrir des disciplines étonnantes et « funs » et celle dont nous allons vous parler aujourd’hui ne déroge pas à la règle ! Imaginez-vous dans un kayak mais avec, en plus de la pagaie… un ballon dans la main ! C’est le principe même du kayak-polo. Un sport également appelé canoë-polo, notamment dans les pays anglo-saxons. Mais il faut quand même vous dire que ce n’est pas tout à fait un « nouveau » sport car des jeux de « canoë-balle » se pratiquaient déjà dans les années 1930… et que les premiers Championnats du Monde ont eu lieu en 1994, à Sheffield en Grande-Bretagne ! 

Un bateau, une pagaie, un ballon et un seul objectif… marquer plus de buts que l’adversaire. (Crédit photo : International Canoe Federation).

Des matches de 20 minutes
Mais il est vrai que c’est aujourd’hui que le kayak-polo connaît un véritable engouement. Côté règles du jeu, rien de bien compliqué. Deux équipes de cinq joueurs (et qui peuvent être mixtes) s’affrontent sur un plan d’eau (en extérieur ou en piscine) de 35 m sur 20 m. A chaque extrémité, on trouve un but suspendu 2 mètres au dessus de l’eau. Les joueurs se passent le ballon à la main (ou avec la pagaie) et tentent de marquer le plus de buts possibles. Easy à comprendre !  Le gardien lui, également joueur de champ, protège son but à l’aide de sa pagaie. Un match dure 20 minutes (deux mi-temps de 10 minutes) et chaque équipe a une minute maximum pour attaquer et déclencher un tir. À chaque début de mi-temps, les cinq joueurs de deux équipes doivent s’aligner sur leur ligne de but, la balle est lancée au milieu du terrain par l’arbitre et un joueur de chaque équipe se lance dans un sprint pour récupérer la balle en premier. 

Un sport technique, tactique et physique
Les joueurs sont équipée de casques avec grille de protection car les contacts – et les coups de pagaie – sont bien réels ! Le porteur du ballon peut d’ailleurs être « poussé à l’eau ». Quant aux bateaux, ils ont des pointes arrondies et sont rembourrés de mousse. Discipline physique, le kayak-polo offrent tous les atouts propres aux « sports co ». À commencer par l’esprit d’équipe et le sens tactique. Mais il demande également une sacrée technique pour être capable de manier la pagaie, de conduire le bateau et de porter le ballon… tout en restant en équilibre. Un sacré défi!

Championnats d’Europe et du Monde
Un mot sur les compétitions officielles. En France, elles sont au nombre de deux : le championnat (avec des rencontres aller-retour) et une Coupe de France avec deux ou trois tours. Il existe également un Championnat d’Europe de kayak-polo organisé par la European Canoe Association (ECA). Tous les deux ans (les années impaires), il rassemble environ une vingtaine d’équipes européennes masculines et dix-sept féminines. L’équipe tenante du titre, chez les hommes, est l’Espagne (la compétition s’est d’ailleurs déroulée en France en 2017) et chez les femmes, l’Allemagne. À noter que les françaises sont, elles, vice-championnes d’Europe. Les années paires, place aux Championnats du Monde organisé par la Fédération Internationale de Canoë (FIC) avec les équipes nationales des pays des cinq continents. En 2018, ce fut une razzia de l’Allemagne qui s’est adjugée le titre chez les hommes (victoire sur l’Italie) et chez les femmes (devant la Grande-Bretagne).