Championnats du Monde de surf à Biarritz

On vous emmène au Pays-Basque aujourd’hui les kids où se disputent, à Biarritz, depuis ce week-end, les Championnats du Monde de surf. C’est la deuxième fois que cette ville, véritable « temple » du surf accueille cette compétition. La première fois c’était en… 1980 ! A noter qu’une autre station balnéaire française avait eu ce privilège, en 1992… Il s’agissait alors de Lacanau, près de Bordeaux. Cette édition 2017 qui va se dérouler jusqu’au 28 mai est organisée sur la Grande Plage. Un « spot » bien connu des spécialistes et notamment des compétiteurs français qui y ont déjà remporté plusieurs trophées. « C’est une vague capricieuse, sur laquelle on n’a pas le droit à l’erreur, confie le surfeur tricolore Vincent Duvignac. Le sens marin et le mental sont prépondérants pour réussir ».  Autant dire qu’il va falloir être solide sur ses jambes et dans la tête pour espérer dompter les éléments et s’imposer ici. Présentation de ces Championnats du Monde…   

 

SURF - 2015 flores (jeremy) - (fra) -  *** Local Caption ***   Ambiance surf sur Pipeline, banzaï beach Ambiance plage, free surf et illustration sur le North shore de l'île d'Oahu à Hawaï
Le français Jeremy Flores, ici en pleine « démonstration » à Hawaï, figure parmi les favoris.

Les stars restent à quai
Un mot, tout d’abord, sur le « plateau » de ces Championnats du Monde. Et, premier constat : les meilleurs spécialistes de la discipline ne seront pas présents à Biarritz. Pourquoi ? Tout simplement parce que ces championnats se déroulent entre deux épreuves du CT (Championship Tour), après le Rio Pro et juste avant le Fidji Pro. Les plus grandes stars du circuit professionnel ont donc préféré rester au repos, d’autant qu’aucun prix financier n’est attribué au vainqueur de la compétition. Seul les Brésiliens Wyggolly Dantas (20e mondial) et Ian Gouveia (27e) ont fait le déplacement. En revanche les français Florès, Duru, Defay et Ado notamment ont répondu à l’appel et entendent bien briller devant leur public. Cela a d’ailleurs démarré très fort puisque, chez les filles, Pauline Ado s’est  adjugée le titre de championne du monde hier devant sa compatriote Johanne Defay. Deux premières places qui devraient compter lors du décompte pour le titre mondial par équipes. 

 

SURF - ASP WORLD TOUR 2014 - 2014 ado (pauline) - (fra) -   *** Local Caption ***
La française Pauline Ado est devenue Championne du Monde de surf 2017 à Biarritz.

47 nations surfent sur la vague
L’épreuve masculine, quant à elle, doit débuter ce mardi, avec une finale programmée pour dimanche, à conditions que la météo ne vienne pas perturber le programme. Et si les « rois de la glisse » ont préféré décliner l’invitation, on compte tout de même 47 nations représentées… Un record ! Avec, parmi ces pays, quelques-uns qui vont participer à la compétition pour la première fois. C’est le cas, par exemple, de l’Afghanistan, de la Chine, de la Grèce ou encore du Sénégal. Comme quoi le surf n’a désormais plus de frontières. Il faut dire que ces Mondiaux devraient avoir leur importance dans l’optique de la qualification pour les J.O de Tokyo en 2020 (lors desquels le surf fera son entrée)… Car les pays les mieux placés au classement mondial devraient avoir la possibilité d’inscrire un nombre plus important de surfeurs pour cette première olympique tant attendue !

Et hop, une petite vidéo avec images et Interview de Pauline Ado !

 

Retrouve toutes les interviews ici