5 lieux redoutables pour les marins

Il y a quelques jours, les kids, on vous a présenté ce qu’était le Vendée Globe considéré par beaucoup comme « l’Everest des Mers »… Et, hier, vous avez pu découvrir, sur votre site préféré, un super portrait de l’un de ces skippers de l’extrême qui bravent les océans… Tanguy de Lamotte. Aujourd’hui on hisse à nouveau la grande voile mais pour vous présenter notre classement des lieux les plus dangereux que doivent affronter les marins. Et ça tombe bien puisque tous les aventuriers du Vendée Globe encore en course viennent de franchir l’un d’entre-eux (le célèbre « Pot au Noir ») pour mettre le cap vers un autre tout aussi redoutable… les « Quarantièmes Rugissants. » Accrochez-vous, ça va secouer…

VOILE - 2002 cammas (franck) Naufrage du bateau de CAMMAS Franck L'(28/10/2006)
La mer est loin d’être toujours un long fleuve tranquille pour les skippers… Et le risque de naufrage est bien réel.

 

5ème position – Le Cap de Bonne Espérance

C’est là que les Océans Atlantique et Indien se rencontrent… C’est aussi le passage obligé pour tous les marins qui veulent rallier les Indes ou regagner l’Europe. Autant vous le dire, les kids, le Cap de Bonne Espérance ne porte pas toujours bien son nom. D’ailleurs, ce n’est pas pour rien qu’il est aussi appelé… le cap de tempêtes ! La faute aux forts courants qui s’y rejoignent, l’un froid venant de l’ouest et l’autre chaud, venant de l’est. Avec pour résultat, des eaux souvent tourmentées

 

4ème position – Le Pot au Noir

Cette région maritime appelée aussi zone de convergence inter tropicale est située près de l’Equateur. Ici, les navigateurs doivent faire face à des zones de brumes opaques qui obscurcissent l’horizon et à une météo plus qu’imprévisible ! Avec des périodes de calmes plats qui peuvent durer des jours mais aussi des rafales violentes ou encore des bourrasques accompagnées d’averses très soudaines et diluviennes.

Vous vous demandez d’où vient ce nom de « Pot au Noir » les kids ? Trois possibilités… La première serait une référence au jeu colin-maillard, dans lequel une personne avance les yeux bandés pour en attraper d’autres… Avec le risque de se cogner et de se faire un œil au beurre noir.

La seconde ferait allusion à un objet utilisé au Cap Vert (un pays proche de cette zone géographique) qui serait une sorte de jarre faisant office de poubelle et que l’on appellerait… pot au noir.

La troisième, encore moins réjouissante, mènerait à un épisode de la traite des Noirs durant laquelle les négriers profitaient du calme régnant dans la région et du ralentissement des navires pour jeter par-dessus bord des esclaves malades, donc contagieux.

 

3ème position – Les 40èmes Rugissants et les 50èmes Hurlants

Dans l’océan Indien, puis dans le Pacifique, les skippers naviguent au cœur des « Quarantièmes Rugissants » et des « Cinquantièmes Hurlants ». On les appelle comme ça, à cause du bruit impressionnant qu’ils font en mer. Il s’agit des vents les plus violents connus sur terre et soufflent entre les 40e et 50e parallèles ou les 50e et 60e parallèles. Toute l’année, l’océan est donc balayé par des tempêtes d’une rare violence avec des vagues gigantesques dont la hauteur peut atteindre les 35 mètres (soit un immeuble de 9 étages !)

 

2ème position – Le Cap Horn

Il est situé à l’extrême sud du continent américain, au sud de la Terre de Feu, sur l’île de Horn. En fait, il s’agit d’une falaise de 425 m d’altitude sur une île d’une surface de 12 km². Il marque la « frontière » entre l’Océan Atlantique et l’Océan Pacifique ainsi qu’entre l’Amérique latine et l’Antarctique. Il borde le détroit de Drake et constitue l’un des passages les plus dangereux au monde.

Balayé par des rafales de vent allant de 30 à 100 km/h, le Cap Horn c’est des tempêtes, des icebergs, des courants violents et des vagues « scélérates »… Des vagues très hautes et soudaines qui constituent de véritables mûrs d’eau.

 

1ère position – Le Triangle des Bermudes

Peut être avez-vous déjà entendu parlé, les kids, de ce célèbre triangle où « s’évanouissent » navires mais aussi avions… Entre légendes et disparitions réelles (une centaine ?), difficile de démêler le vrai du faux.
Situé dans l’océan Atlantique, dans une zone de près de 3,9 millions de km²,
le triangle est délimité par l’archipel des Bermudes, la côte est de la Floride et Porto-Rico. Il s’agit d’une zone du globe où l’on retrouve les plus violentes tempêtes avec des vagues scélérates dévastatrices. Par ailleurs, les fonds marins s’avèrent également dangereux avec la libération de grosses quantités de méthane qui diminuent fortement la densité de l’eau, favorisant ainsi les naufrages.

 

 

Retrouve toutes les interviews ici