Winter X Games 2017 : sauts devant !

Entre le handball, le tennis ou encore le foot, l’actu sportive a été particulièrement chargée ces derniers jours. Du coup, il y a longtemps qu’on ne vous a pas emmené… « aux sports d’hiver  » ! Alors, aujourd’hui, on a décidé de se rattraper en vous parlant des Winter X Games 2017. Avec , à la clé , des descentes monstrueuses en ski ou snowboard. Accrochez-vous les kids, ça va déménager…

 

OMNISPORTS - SKI SUPER PIPE - 2012 krief (thomas) - (fra) -
Skis aux pieds, les acrobaties et les figures s’enchaînent.

De l’été à l’hiver

Mais alors c’est quoi exactement ces jeux ? Et bien, avant tout, un rendez-vous incontournable pour les amateurs de sensations fortes ! Cette compétition annuelle de sports extrêmes a été organisée pour la première fois, en 1994, à Rhode Island, aux Etats-Unis et s’appelait « First Extreme Games ». Elle change ensuite de nom pour devenir les « Summer X Games » puisqu’elle se déroulait en été. Logique non ? Et c’est en 1997 après le succès des éditions précédentes qu’apparaissent les « Winter X Games » à Aspen, toujours aux Etats-Unis. Viendront ensuite les « Winter W Games Europe » organisés à Tignes à partir 2010 mais arrêtés depuis par la chaîne ESPN (ndlr : organisatrice de l’évènement) pour cause de manque de rentabilité.  

 

Slopestyle et boardercross

Voilà, ça c’était pour la petite histoire les kids. Côté programme, c’est simple : tout ce qui peut faire vibrer les amateurs de glisse est « de la partie ». A commencer par le ski et le snowboard, bien évidemment. Mais les « Winter X Games » sont aussi l’occasion de découvrir des disciplines comme le Slopestyle, où il faut effectuer des figures acrobatiques sur une piste de descente…  Ou encore le boardercross, un parcours d’obstacles chronométré sur une piste avec bosses et virages. Et pour encore plus de fun la motoneige et la motocross sont également de la compétition !

  

WINTER X GAMES 2008 - lavallee (levi)
Aux Winter X Games,  les motoneiges font aussi le show.

La « french touch »

L’édition 2017 de ces jeux  » de l’extrême » s’est donc déroulée du 26 au 29 janvier à Aspen. Que faut-il en retenir ? Tout d’abord, des finales de ski Big Air impressionnantes et particulièrement rythmées. Avec, chez les garçons, la victoire de James Woods devant Henrik Harlaut et Kai Mahler. Chez les filles, c’est Lisa Zimmermann qui s’est offert l’or. On notera que, cette année, le Big Air des X Games a été disputé sous la forme d’une jam session. Les riders avaient donc 25 minutes pour poser le plus de tricks possible, les deux meilleures notes étant additionnées pour donner le score final. Ensuite, 2017 restera également comme l’année des figures de « ouf »… Avec, par exemple, le premier double cork féminin de l’américaine Hailey Langland, les premiers quad  de Max Parrot et Marcus Kleveland en big air ou encore la super performance de l’Australien Scotty James qui a « tué » la finale de pipe dès le premier run.

Et côté français ? Et bien si Kevin Roland n’a pu conserver son titre acquis en 2016 en Superpipe après sa grosse chute dans le premier run, les françaises, elles, se sont montrées à la hauteur de l’évènement… Avec la médaille d’argent décrochée par Tess Ledeux, à seulement 15 ans, sur le Slopestyle mais aussi la première place de Marie Martinod en ski Superpipe. À 33 ans, la skieuses acrobatique originaire de Tignes remporte les premiers X Games de sa carrière. Elle s’est illustrée grâce aux tricks suivant : tail grab, back to back 540, back to back flair suivi d’un massif 900.

Bon ok, c’est un peu technique les kids mais croyez nous c’est plus qu’impressionnant. D’ailleurs il suffit de regarder la vidéo ci-dessous pour s’en rendre compte…

 

Retrouve toutes les interviews ici