Un sport de « givrés » le patinage de vitesse ?

Allez les kids. C’est l’heure d’enfiler vos gants, bonnet et doudoune car on vous emmène au pays « du grand froid ». Ou plus exactement de la glace. Une « expédition virtuelle » dont l’objectif est de vous faire découvrir un nouveau sport d’hiver méconnu et dont vous pouvez voir des images à la télévision uniquement lors des Jeux Olympiques…. Enfin, presque. Aujourd’hui, dans la famille « givrés » je demande… le patinage de vitesse !

 

PATINAGE DE VITESSE - JO 2014 - JO SOTCHI - 2014 kato (joji) - (jpn) - *** Local Caption ***
Les patineurs sont équipés d’une combinaison (en Kevlar) qui leur permet de gagner en aérodynamisme et les protège des coupures des lames de patin en cas de chute.

 

La hollande, l’autre pays du patinage
Comme souvent et parce qu’on sait que vous aimez bien, on commence avec un peu d’histoire. Et beaucoup d’insolite. Car contrairement à ce qu’on aurait pu penser, le patinage de vitesse (comme le patinage tout court d’ailleurs) n’est pas né aux Etats-Unis, au Canada ou encore en Norvège – même si la première compétition officielle de vitesse a été organisée en 1863 à Oslo – mais… en Hollande ! En même temps est-ce vraiment étonnant  quant on sait que dès le 13ème siècle, les hollandais utilisaient les canaux gelés pour se déplacer de village en village.

 

PATINAGE DE VITESSE - 2015  *** Local Caption ***   EXCLU EQUIPE MAG - Patinage de vitesse aux Pays-Bas - 8/02/2015 - photo Franck Faugere Coupe du monde Heerenveen
Le patinage de vitesse est un sport très technique ou le mouvement de « balancier » des bras joue un rôle capital.

 

Sport olympique depuis 1924
En 1889, les Hollandais accueillent les premiers Championnats du monde de patinage de vitesse, en présence d’équipes hollandaises, russes, américaines et anglaises. Une discipline également au programme des Jeux Olympiques d’hiver de Chamonix, en 1924. Au départ, seuls les hommes sont admis à participer. Et ce n’est qu’aux Jeux de Lake Placid en 1932, qu’elles se voient autorisées à pratiquer le patinage de vitesse… D’abord pour des démonstrations, puis en 1960, en tant que sport officiel.

 

Sur piste longue ou courte
Il existe deux types de patinage de vitesse. Le plus ancien, sur piste longue, oppose deux patineurs qui partent chacun de leur côté de la piste et qui doivent parcourir la même distance le plus rapidement possible. Plusieurs distances sont au programme, chez les hommes comme chez les femmes : 500 m, 1000 m, 1500 m ou encore… le 10 000 mètres (pour les hommes uniquement). Le patinage de vitesse sur piste courte, appelé aussi short-track est une discipline plus récente, née aux Etats-Unis et au Canada. D’ailleurs elle n’est entrée aux Jeux Olympiques qu’en 1992, à Albertville. Elle compte, elle aussi, différentes épreuves masculines et féminines. Cette fois, de deux à huit patineurs s’affrontent sur la glace, le but étant d’être le premier à franchir la ligne d’arrivée. Avec, à la clé, des virages serrés à négocier, des vitesses qui dépassent les 60 km/h, des patineurs qui se frôlent et des chutes parfois spectaculaires. La preuve en vidéo…

 

 

 

Retrouve toutes les interviews ici