Ski Alpin – CdM : C’est Pinturault le plus fort !

Il avait déjà été au-dessus de la concurrence ce samedi, lors de la première manche du slalom de Val d’Isère. Alexis Pinturault a récidivé dimanche, lors de la seconde. Dictant le tempo et gérant son avance avec une très grande maîtrise, le skieur français à remporté le troisième slalom de sa carrière en Coupe du Monde, le premier depuis cinq ans. Et ceci malgré finalement une troisième place lors de cette seconde journée, c’est dire l’avance qu’il possédait après la première manche ! Son plus proche poursuivant, le Suédois Andre Myhrer s’est retrouvé relégué à 1″44 » du vainqueur. Il s’agit du plus gros écart jamais enregistré entre un premier et un deuxième sur un slalom à Val d’Isère, quelle performance !

SLALOM HOMMES A VAL D'ISERE

Pourtant, le slalom n’est pas la discipline de prédilection du skieur de Courchevel, lui qui est plus à l’aise lors du slalom géant ou du combiné alpin. Une victoire française sur une piste française, donc, qui marque les esprits et surtout ceux de ses concurrents. Alexis Pinturault a fait parler ses qualités mentales pour s’imposer. Agressif, il n’a pas calculé ses efforts lors de la première manche et il finissait même avec trois seconde d’avance sur le leader de la discipline, vainqueur du slalom de Levi (Finlande), le Norvégien Henrik Kristoffersen ! Et même s’il réalisait une solide seconde manche, lui permettant même de gagner vingt-trois places pour finir finalement quatrième, le skieur français ne s’est jamais inquiété ni affolé et a terminé devant le Suédois Andre Myhrer et l’Italien Stefano Gross.

SLALOM HOMMES A VAL D'ISERE

Deuxième victoire cette hiver pour Alexis Pinturault, qui prend la première place au général. Henrik Kristoffersen le talonne de vingt et un points. C’est également la troisième victoire en slalom pour le français. Il s’était déjà imposé au Val d’Isère en 2012 et à Wengen (Allemagne) en 2014. Alors qu’il ne s’était même qualifié pour la deuxième manche du slalom de Levi il y a trois semaines, Pinturault semble avoir accroché une nouvelle corde à son arc avec cette performance. Une polyvalence qui pourrait permettre au triple vainqueur de la Coupe du monde de combiné de viser encore plus haut.

Retrouve toutes les interviews ici