La neige est Bleue-Blanche-Rouge !!!

Alors que les Jeux Olympiques d’hiver de Pékin 2022 se profilent, les Français se préparent de la plus belle des manières. Que ce soit en biathlon ou en slalom, il y a des drapeaux tricolores de partout sur les podiums ce week-end !

 

Noël avant l’heure à Val d’Isère

La première manche de Coupe du Monde de ski alpin se déroulait en France, à Val d’Isère précisément. Et les locaux n’ont pas oublié de faire parler d’eux. On commence dès samedi avec le slalom géant avec un Alexis Pinturault (photo de couverture) déjà présent. « Pintu » nous a fait une première manche très propre en terminant avec le 2ème temps. Il se retrouve à 32 centièmes du leader Suisse Marco Odermatt. En deuxième manche, notre voisin des montagnes va même augmenter son avance en remportant au final le classement général de ce slalom géant, devant Pinturault, pour 59 centièmes. Une belle 2ème place hyper prometteuse pour cette entame de Coupe du Monde pour notre Français. 

Ce dimanche, c’est un autre grand champion Français qui s’est fait une place sur le devant de la scène. Alors qu’il avait été fantomatique, la veille, sur le slalom, Clément Noël s’est déchaîné. 1er d’un trio de tête resserré en 17s après la 1ère manche, il a montré tout son talent sur ses terres dans la deuxième. Et oui, quand on est licencié au club de Val d’Isère et qu’on est donc « à la maison », devant ses supporters, on se transcende ! C’est ce qu’a fait notre Clément national en remportant la 2ème manche avec 39 centièmes d’avance sur le Suédois Kristoffer Jakobsen. Et au général, c’est avec 1s40 d’avance qu’il remporte cette 1ère étape de Coupe du Monde de slalom pour une 9eme victoire sur le circuit mondial ! Des résultats Français qui augurent une superbe saison à venir !

 

Des médailles en veux-tu en voilà

Trois jours de biathlon étaient aussi au programme de ce week-end, en commençant dès vendredi avec les sprints masculins et féminins. Pour les garçons, cela n’a pas été la meilleure course du week-end avec des places d’honneur pour Emilien Jacquelin et Quentin Fillon Maillet, 6ème et 7ème. Mais pas d’inquiétude, la suite pour eux est bien meilleure. Du côté des filles, cela s’est mieux passé, en particulier pour Justine Braisaz-Bouchet qui a pris la 2ème place du podium; ce qui l’a mise en confiance en vue de la poursuite du dimanche.

Le samedi, c’était relais pour les filles et poursuite pour les gars. Un relais où les filles se sont battues pour obtenir une très belle 3ème place face aux Russes et aux Allemandes. Et chez les gars, on a eu le droit à une poursuite de folie. Quentin Fillon Maillet s’est imposé largement dans cette course ! Il est suivi par un autre champion que vous connaissez, Emilien Jacquelin ! Ils auraient d’ailleurs pu être accompagnés par un 3ème bleu sur le podium, Simon Desthieux, si le destin n’en avait pas voulu autrement. Alors qu’il était annoncé 3ème à l’arrivée après un sprint endiablé face à Samuel Samuelsson (Suède) et Tarjei Boe (Norvège), on a appris, après vérification et 15 mns plus tard, que c’était le Suédois qui avait passé la ligne en 3ème position. Sacré ascenseur émotionnel pour Simon…

Le dimanche, on a inversé les courses du samedi mais on a retrouvé plutôt les résultats du vendredi… Le relais masculin est allé chercher une 2ème place derrière des Norvégiens intouchables. L’écart en temps peut paraître faible, 17s, mais l’écart technique derrière la carabine et sur les skis était bien plus important. Cela fera partie sans aucun des doutes des choses à réguler avant les grandes échéances de la saison. Quant aux filles, elles ont complètement craqué pendant la poursuite. Aucune ne fait partie du top 10. Justine Braisaz-Bouchet étant la meilleure Française avec une petite 14ème place et presque 2min de retard sur la grande vainqueur du jour : Marte Olsbu Roeiseland (Norvège).

 

La semaine prochaine, encore beaucoup de rendez-vous sur la neige, avec le biathlon qui arrive en France, dès jeudi, au Grand Bornand. On retrouvera aussi de la descente et du super G à Val d’Isère, avec les dames à l’honneur. Un programme chargé, mais qui va vous en mettre plein les yeux; à ne surtout pas manquer, les kids !

Retrouve toutes les interviews ici