Biathlon : les snipers des neiges sont dans la place !

Coucou les kids. On poursuit notre « balade » à la découverte des « sports d’hiver » et divers avec une petite halte aujourd’hui au « pays » du… biathlon.  Ce sport où, au beau milieu d’une course, des skieurs lâchent leurs bâtons pour attraper une carabine (22 long rifle), se concentrer, viser, tirer sur une cible… avant de repartir. Un sport olympique depuis 1960 et dans lequel la France a souvent brillé… et continue d’ailleurs de le faire.

 

 

BIATHLON - CHPTS DU MONDE - 2016 fourcade (martin) - (fra) -   *** Local Caption ***
Le français Martin Fourcade porte haut les couleurs françaises en biathlon et domine la spécialité.

 

La France vise dans le mille
A l’image de Martin Fourcade, 9 fois champion du monde en individuel, quintuple vainqueur du Globe de Cristal, autrement dit la Coupe du Monde (de 2012 à 2016), double champion olympique aux J.O. de Sotchi en 2014. Voilà pour le palmarès de l’athlète français le plus médaillé aux Jeux Olympiques d’hiver. Mais on aurait pu aussi vous parler de Marie Dorin-Habert, championne du monde en 2015 et 2016, 2ème de la Coupe du Monde lors de la saison 2015-2016 ou encore de Fabien Guy, Corinne Niogret, Véronique Claudel, Anne Briand… Tous, un jour, médaillés d’or aux Jeux Olympiques. C’est simple, les kids, la France c’est 21 médailles olympiques acquises grâce aux biathlètes.  

 

BIATHLON - CHPTS DU MONDE - 2016 fillon maillet (quentin) - (fra) -  *** Local Caption ***
Vitesse en ski de fond, précision au tir… Au biathlon il faut savoir briller sur tous les tableaux.

 

Une histoire de langues anciennes
Alors, ça arrive d’où le biathlon les kids ? Et bien on va commencer par une petite leçon de… langues anciennes. Car ce mot vient du latin « bi » qui veut dire « deux » et du grec « athlon » qui signifie… « concours ». Et ce sport qui marie donc deux disciplines très différentes serait né dans les pays du Nord, et notamment en Suède et en Norvège. Là bas, où les hivers sont très longs, la solution la plus simple pour se déplacer a longtemps été le ski de fond. Et lorsqu’ils quittaient leurs maisons, les hommes prenaient avec eux une arme, souvent un arc, pour chasser et rapporter à manger. D’ailleurs, des peintures de plus de 100 000 ans, montrent des hommes chaussés de skis en train de chasser. Plus tard, les vikings auraient également utilisés des skis pour se battre et surveiller les frontières. Enfin, les militaires se sont emparés de cette pratique pour s’entraîner et en ont fait un sport à part entière appelé la « patrouille militaire », véritable « ancêtre » du biathlon.

Debout et couché
Evidemment, aujourd’hui, le biathlon c’est « un peu » modernisé. Il alterne des phases d’effort intensif et des phases de concentration totale pendant lesquelles la précision et la rapidité du tir doivent être… absolues ! Bon, inutile de vous préciser, les kids, qu’enchaîner une séance de tir à la carabine « en apnée complet » alors que le cœur bat à plus de 170 pulsations par minutes est tout sauf facile. D’autant que les cibles sont placées à une distance de 50 mètres et que le skieur devra se présenter deux ou quatre fois sur le pas de tir (selon la distance et le type d’épreuve). Les tirs se font en position couché et debout et les cibles sur lesquelles les skieurs doivent viser ont un diamètre de 45 mm (pour le tir couche) et de 110 mm (pour le tir debout). 5 cibles doivent être touchées. Si ce n’est pas le cas, le biathlète se voir infliger une pénalité : ajout d’1’ ou un tour de 150 mètres par cible manquée).

 

BIATHLON - CHPTS DU MONDE - 2016 soukalova (gabriela) - (rtc) -
Les biathlètes alternent tir couché et tir debout, chez les hommes comme chez les femmes.

 

5 épreuves de feu 
Le biathlon c’est, en réalité, cinq types d’épreuves : l’individuel, le sprint, la poursuite, le relais et ce qu’on appelle le mass start (qui ressemble à la poursuite mais avec un départ en ligne où tous les concurrents partent en même temps). Ensuite, ce sont les distances qui varient entre les garçons et les filles. Ainsi, l’individuel chez les hommes se fait sur une distance de 20 km contre 15 pour les femmes, par exemple. De la même façon le nombre de tirs est différent selon les épreuves. En poursuite, les athlètes vont devoir tirer quatre fois… En sprint, deux fois seulement.  

 

BIATHLON - CHPTS DU MONDE - 2016 dorin habert (marie) - (fra) -   *** Local Caption ***   L'(06/03/2016)
Le biathlon est un sport où les efforts physiques sont particulièrement importants.

 

Dans tous les cas, un biathlète doit impérativement être très fort physiquement. Car quelle que soit la course, les efforts demandés sont particulièrement « violents ». Et il n’est pas rare de voir certains concurrents s’écrouler de fatigue à peine la ligne d’arrivée franchie. Le stress et la pression des autres concurrents lorsqu’on est sur le pas de tir sont également des facteurs qu’il faut apprendre à maîtriser pour espérer « faire mouche » en biathlon et enchaîner les podiums comme Martin Fourcade… dont tu vas pouvoir admirer le talent dans la vidéo ci-dessous.

 

Retrouve toutes les interviews ici