Biathlon : les patrons, c’est les Français ! (+ Vidéo)

Avec les Norvégiens, ils représentent la nation la plus en forme du biathlon mondial depuis le début de cette saison. Si les premiers avaient remporté les trois premiers relais depuis l’ouverture de la Coupe du Monde, les Bleus leur ont enfin répondu, en remportant le relais de Ruhpoliding, en Allemagne ! La France a fini devant son rival du moment, la Norvège (2e, à 1’12 »2, 10 pioches) et l’Autriche, qui monte sur la dernière marche du podium (3e à 1’24 »3, 4 pioches). Quand vous avez quatre biathlètes dans le top 10 mondial de la discipline, il est évident de dominer ses adversaires à un moment ou à un autre !
SPRINT 10KM HOMMES RUHPOLDING
Il n’avait pas réussi la meilleure course de sa carrière, la semaine dernière, à Oberhof (Allemagne). Emilien Jacquemin a cette fois totalement réussi sa course, qui partait en tant que premier relayeur. Avec une seule pioche (les balles de pioches sont utilisées en relais lorsque le biathlète manque une cible) au compteur à ce moment de la course, les Français prenaient la tête dès la première transition avec 11 »8 sur la Chine et 12 »6 devant l’Ukraine. L’Allemagne et la Norvège étaient, elles, en grande difficulté.

Martin Fourcade, en grande forme en ce début d’année et vainqueur du sprint de jeudi dernier réalisait un sans-faute derrière la carabine. Les Bleus étaient à ce moment-là presque définitivement lancés vers une première victoire cette saison, avec 1’19 »4 sur la Norvège et 1’16 »1 sur l’Autriche.

La suite, les kids, vous la connaissez déjà. Simon Desthieux (une pioche) conservait l’avance précieuse obtenue, et même la performance Quentin Fillon Maillet (quatre pioches) n’empêchait pas le quatuor tricolore de franchir la ligne d’arrivée en premier. Individuellement ou collectivement, les Français ont donc profité de l’absence du Norvégien Johannes Boe, tout jeune papa, pour préparer de manière idéale la suite de cette saison !

Retrouve toutes les interviews ici