Biathlon – Championnats du Monde : le quatuor Français au sommet ! (+ Vidéo !)

Martin Fourcade, légende du biathlon, peut jubiler ce samedi. On l’a vu se diriger en vitesse vers la balustrade pour encourager son copain Quentin Fillon Maillet, qui se dirigeait tout droit vers la victoire finale pour tout un clan. Dix ans après Gilles Marguet, Vincent Defrasne, Julien Robert et Raphaël Poiré, champions tous les quatre à Pokljuka (Slovénie), c’était au tour d’Émilien Jaquelin, Martin Fourcade, Simon Desthieux et Quentin Fillon Maillet de goûter au bonheur d’un sacre mondial en équipe.

RELAIS 4X7.5 KM HOMMES
C’est donc Quentin Fillon Maillet qui a eu l’honneur de franchir la ligne d’arrivée le premier et de se jeter dans les bras de ses coéquipiers. Dès les premières questions d’après-course, l’émotion se faisait sentir et Martin Fourcade, qui a pourtant tant gagné dans sa carrière, ne pouvait contenir ses larmes. Faut-il y voir ici l’arrivée prochaine de la retraite du Catalan ? Lui qui a récemment planer le doute lors de dernières déclarations… 

Ce titre, qui était le seul qui manquait à Martin Fourcade, vient couronner une maîtrise et une régularité des skieurs français depuis le début de l’hiver. Jacquelin (24 ans, photo ci-dessous), représente l’avenir et la fougue de cette Équipe de France. Enfin calme sur ses skis et au tir (une pioche au debout), seul l’Allemand Erik Lesser parvenait d’ailleurs à suivre le rythme du Grenoblois. Fourcade, lui, est une Machine. Un 10/10 au tir et deux petits accrochages qui seront finalement sans conséquences. Il ne sentira absolument pas la pression de Philipp Horn. 

POURSUITE 12.5 KM HOMMES

Desthieux, lui, (photo ci-dessous)  avait peut-être encore en tête sa performance ratée lors de l’individuel de mercredi dernier. Toujours est-il qu’il a su refaire le plein de confiance (une pioche au debout). L’Allemand Arnd Peiffer permettait à son équipe, à ce moment de la course, de mener. Mais c’était sans compter sur Fillon Maillet, qui avait certes été trop peu précis au tir ces derniers jours, ais qui s’est montré diablement solide pour renverser Benedikt Doll et s’envoler vers la médaille d’or (deux pioches). Dix-neuf ans d’attente, pour un moment qui restera gravé dans l’histoire du sport français. 

POURSUITE 12.5 KM HOMMES

Retrouve toutes les interviews ici