Tony Yoka, ses poings valent de l’or

Hello les kids ! Bientôt le week-end et pour beaucoup d’entre vous certainement, quelques « compéts » ou rendez-vous sportifs en prévision. Que vous jouiez en salle ou en extérieur, en sport co ou en individuel, on vous souhaite bonne chance. Et surtout… amusez vous ! De notre côté, on vous propose de finir la semaine en faisant un petit tour sur le ring histoire d’évoquer un sport que certain appelle aussi le « noble art »… la boxe !

 

BOXE - JO 2016 - 2016 yoka (tony) - (fra) - iashaish (hussein) - (jor) -  *** Local Caption ***
Tony Yoka ne disputera pas les J.O. de Tokyo en 2020 et part à la conquête du titre mondial WBC.

 

Agents et argent
Tu te rappelles certainement de Tony Yoka dont on t’a déjà parlé sur ton site préféré et qui avait décroché l’or dans la catégorie des supers lourds aux Jeux Olympiques de Rio. Et bien, depuis quelques jours, il occupe à nouveau le haut de l’affiche. Mais par pour ses prouesses sur le ring mais plutôt pour ce qu’il coûte… Ou plus exactement ce qu’il pourrait rapporter. Et oui c’est un peu triste à dire,  les kids, mais aujourd’hui les champions sont aussi des « produits » médiatiques et des valeurs marchandes qu’il faut « monnayer ». Pour vous expliquer un peu le principe, les boxeurs professionnels sont souvent représentés par un promoteur – un peu comme un agent au foot – dont l’un des rôles est d’organiser les combats de son « poulain » et de lui assurer la meilleure des visibilités médiatiques.

 

BOXE - JO 2016 - 2016 yoka (tony) - (fra) - *** Local Caption ***
Un promoteur américain réputé, un contrat exclusif avec CANAL+… Tony Yota est devenu un boxeur « bankable »

 

La ceinture mondiale en ligne de mire
Et c’est un certain Richard Shaefer qui défend désormais les intérêts de Tony. Un promoteur de boxe US qui a notamment travaillé avec Oscar de la Hoya (surnommé le Golden Boy), le super champion américain, premier boxeur de l’histoire à être devenu champion du monde dans six catégories de poids différentes. Le boxeur français va donc mettre le cap vers San Francisco où il préparera son premier combat pro qui devrait avoir lieu à la mi mai. Son objectif ? « Décrocher la ceinture WBC d’ici 4 ans ». Comme il l’a confirmé lui même, Tony Yoka ne sera donc pas présent aux J.O de Tokyo en 2020.

 

Un contrat de 1,5 M € par an
En parallèle, Tony a signé un contrat avec… Canal+ ! C’est donc la chaîne cryptée qui diffusera en exclusivité la quinzaine de combats que le boxeur va disputer dans les 4 ans à venir. Montant de l’opération : 1,5 millions d’euros par an ! Quand on vous disait, les kids, qu’un sportif cela pouvait coûter ou rapporter gros ! De notre côté, on va suivre la nouvelle carrière de Tony avec passion et lui souhaiter bonne chance. En espérant qu’il nous mette tous K.O. par ses exploits sur le ring.

Retrouve toutes les interviews ici