Tony Yoka a eu besoin d’1mn27s et d’un uppercut…

On vous avait déjà bien sûr parlé de tous les « Actes » de sa « Conquête » pour le Titre suprême de Champion du Monde des Lourds, notamment ici ou là. Mais la pandémie s’est malheureusement invitée et Tony Yoka n’avait plus combattu depuis un an. Le champion olympique 2016 n’a pas tardé à remonter sur un ring dès qu’il l’a pu, et dans son « Acte 8 » de vendredi soir, il lui a suffi d’un uppercut dévastateur pour battre Johann Duhaupas en… 1 minute et 27 secondes. Huit combats, aucune défaite, un parcours sans faute même si on peut légitimement se poser des questions sur « le choix » de ses adversaires et la scénarisation de son parcours de « Conquête »….

Côté « choix de ses adversaires » sur lesquels on se pose pas mal de questions, on doit bien avouer qu’on en a eu encore l’exemple hier soir… Sans manquer de respect à Johann Duhaupas qui a été un grand Champion (il avait notamment magnifiquement résisté à Deontay Wilder, champion du monde des poids lourds en 2015), on peut se demander s’il était justifié que Tony Yoka et son équipe proposent cet Acte 8 à un boxeur de 39 ans; d’autant plus qu’il était apparemment en vacances en juillet dernier…Dès la fin de son Match, toujours sur le ring, Tony a aussi déclaré qu’il espérait maintenant disputer deux combats d’ici à la fin de l’année. Et c’est là où l’on a pu assister à une véritable « scénarisation à l’américaine » (Merci Canal + ?…) avec un autre poids lourd français, Raphaël Tronché qui est tout simplement monté sur le ring pour lancer de manière bien virulente un défi à Toni…

Bref….il est évident que cette scène avait été méticuleusement préparée pour « faire monter la sauce » avant l’Acte 9 et « le show » a continué ensuite avec une déclaration-réponse de Tony au micro de Canal+ dont voilà quelques extraits :  « Raphaël est venu ce soir, il a fait son show. Je sentais qu’il allait venir. Il sait qu’il a laissé passer sa chance. Ça fait plus de deux ans que je voulais le boxer, faire le Championnat de France…Raphaël, il a boxé personne. Il est venu faire son cinéma, je l’ai applaudi…. Si on se recroise sur le ring, on se recroisera. » Allez les kids, à la rédac’, on mise une pièce sur un Acte 9 « Yoka-Tronché » ! 

Retrouve toutes les interviews ici