Judo – Grand Slam de Paris : Après 10 ans de domination totale, Teddy Riner a perdu ! (+ Vidéo)

On se demandait quand cela allait arriver. Quand est-ce que la légende vivante du judo, Teddy Riner, allait perdre de nouveau ? C’est arrivé aujourd’hui, à quelques mois des Jeux olympiques de Tokyo. Un peu moins de dix ans après sa dernière défaite, plutôt contestable, face Japonais Daiki Kamikawa, en finale des Championnats du Monde toutes catégories toute catégories, à Tokyo. C’était le 13 septembre… 2010. 

+ 100KG HOMMES

Cette fois, c’est au Grand Slam de Paris que le colosse s’est incliné. Toujours face à un Japonais, Kokoro Kageura ( photo ci-dessus ), qui en plus d’être plus grand que Teddy Riner, s’est montré également plus agile. Bien qu’il ait donné du fil à retordre à son adversaire, le Français a longtemps semblé au bord du précipice et il est tombé, d’un ippon (  qui s’obtient lorsque l’adversaire tombe largement sur le dos (plus de la moitié) ou lors d’une immobilisation de 20 s. Il peut également être marqué quand l’un des deux adversaires abandonne (frappe deux fois le tatami) à la suite d’une clef de bras ou étranglement ou lorsque l’un des deux combattants marque deux waza-ari ), dans le golden score. Ippon qui met donc fin à une impressionnante série de 154 matchs sans défaite ! Pas tout à fait étonnant car on avait déjà senti le Français plutôt lourd, lors de ses premiers matchs de la journée. 

Alors qu’il combattait le modeste Hongrois Richard Sipocz, Teddy Riner semblait en effet déjà éprouver quelques difficultés. Il l’emportait quand même trois pénalités à deux dans le golden score. Il accélérait ensuite face à l’Autrichien Stephan Hegyi, qu’il battait d’un ippon. Pour son troisième et dernier match de la journée, donc, il rencontrait le numéro deux Japonais, Kokoro Kageura. La suite, les kids, vous la connaissez…

+ 100KG HOMMES

Mais il ne faut surtout pas réduire Kokoro Kageura à un rôle de faire-valoir ! Le Nippon ( adjectif, synonyme de « japonais » )  avait d’ailleurs déjà croisé la route du décuple champion du monde (c’est-à-dire qu’il a remporté dix fois la médaille d’or mondiale), lors du premier tour du Grand Slam Brasilia, en octobre dernier. Il avait dû attendre cinq minutes dans le golden score pour marquer sur waza-ari ( s’obtient lorsque l’adversaire tombe sur le dos et qu’il manque un critère au ippon ou lors d’une immobilisation de 15 à moins de 20 s ).

Cette défaite se révèlera en tout cas peut-être comme une forme de soulagement pour Teddy Riner, pour qu’il puisse repartir sur de nouvelles bases de motivation et de préparation; en vue de remporter, l’été prochain, sa quatrième médaille olympique et pourquoi pas la troisième en or ! 

Retrouve toutes les interviews ici