Un crochet par les World Series of Boxing

On espère que vous êtes en jambes les kids aujourd’hui car on vous invite à monter sur le ring pour découvrir une compétition de boxe originale : les World Series of Boxing (WSB). En fait, il s’agit de la seule « compet » de boxe par équipe. Et pourquoi on a décidé de vous en parler aujourd’hui ? Et bien tout simplement parce que cet événement a fait escale hier à Paris dans la mythique salle Wagram.

 

BOXE ANGLAISE - WORLD SERIES OF BOXING - WSB PARIS UNITED - BAKU FIRES - POIDS 54KG - oubaali (nordine) (fra) gant rouge - nyambayar (tugstogt) (mon) gant noir
Seule compétition de boxe par équipe, les World Series of Boxing se jouent sur 5 combats de 15 minutes chacun.


12 nations, 3 poules
Alors c’est quoi exactement ces World Series of Boxing et comment ça se passe ? Et bien il faut savoir, tout d’abord, que ce « championnat » créé en 2010 par l’Association Internationale de Boxe Amateur fait partie des compétitions qualificatives pour les Jeux Olympiques. Il réunit 12 nations réparties dans 3 poules continentales. Ainsi, sont engagées cette saison : Cuba, l’Argentine, la Colombie, le Venezuela, le Maroc, l’Italie, le Royaume Uni, la Chine, la Russie, le Kazakhstan, l’Ouzbékistan et donc la France. Celle-ci figurant dans la poule Europe / Afrique avec le Maroc, le Royaume Uni et l’Italie.

 

5 catégories de poids, 5 matchs, 5 rounds
Chaque franchise ou pays dispose d’une équipe allant de 10 à 20 boxeurs amateurs combattant dans les 5 catégories de poids (coq/50-54kg, léger/57-61kg, moyen/68-73kg, mi-lourd/80-85kg et lourd/plus de 91kg). Les rencontres comptent 5 combats de 5 rounds (3 minutes par round), l’équipe remportant le plus de combats gagnant le match. Chaque équipe rencontre les trois autres franchises de son groupe quatre fois par saison, soit 2 fois à domicile et 2 fois à l’étranger. Le vainqueur de chaque groupe accédant aux demi-finales, de même que le meilleur des trois finalistes battus. La franchise qui remporte la finale est sacrée Champion WSB par équipe.

 

BOXE ANGLAISE - WORLD SERIES OF BOXING - WSB PARIS UNITED - BAKU FIRES - asloum (brahim)
L’ancien champion de boxe Brahim Asloum est à la tête de la sélection française.

 

Les Fighting Roosters dans les cordes
Après un premier succès au Maroc (par 4 victoires à 1), l’équipe de France – baptisée les « Fighting Roosters » ( que l’on pourrait traduire par « les coqs de combat« … pourquoi ils n’ont pas pris un nom français ??) et dirigée par un certain Brahim Asloum – accueillait donc les British Lionhearts à la salle Wagram ce jeudi. Et malheureusement, les français n’ont pas connu la même réussite puisqu’ils se sont inclinés (2-3). Chez les – 52 kg, Elie Konki s’est d’abord incliné, aux points, contre… Muhammad Ali (non non, ce n’est pas une plaisanterie les kids et encore moins une erreur) ! De son côté, Kevin Lele Sadjo, chez les – de 81kg, a été battu lui aussi aux points par Radoslav Pantaleev alors que Jonathan Nacto a connu le même sort chez les super-lourds (+ 91 kg) face à Frazer Clarke. Les deux points français ont été « marqués » par les deux médaillés de Rio… Sofiane Oumiha, tout d’abord, qui n’a pas tremblé face à Luke McCormack, en – 60 kg. Et Souleymane Cissokho, ensuite, qui était opposé à Cyrus Pattinson dans la catégorie des – 69 kg.

Prochain rendez-vous pour l’équipe de France des Fighting Roosters : le jeudi 9 mars au Canet contre l’Italie.

Retrouve toutes les interviews ici