Tournoi des Six Nations : la passe de trois pour les Bleus ! (+ Vidéo !)

Comme nous, les kids, vous n’y étiez plus habitués ( ou peut-être même que vous n’avez jamais connu cela…). Mais, oui, vous n’avez pas rêvé et l’Équipe de France de rugby renaît bien de ses cendres en enchaînant une troisième victoire consécutive lors du Tournoi des Six Nations. D’un courage absolu en défense et tactiquement bien en place, les hommes de Fabien Galthié (photo ci-dessous) viennent de terrasser le tenant du titre, le Pays de Galles, chez lui, à Cardiff (23-27). 

STAGE FRANCE

Cette première victoire chez un cador du rugby mondial en une décennie est un succès qui va en appeler d’autres. Cette équipe jeune, qui n’a certes pas survolé ce match et qui est encore en phase d’apprentissage, a toutefois encore montré de très belles choses ce samedi, lors de son troisième match de la compétition. Car il faut le rappeler, ils ont fait tomber chez elle une équipe qui a remporté le Tournoi à deux reprises lors de la dernière décennie (2012 et 2019) et qui a su atteindre deux fois le dernier carré de la Coupe du Monde (2011 et 2019). Et même si ces diables rouges n’ont jamais vraiment compté de joueurs-stars dans leurs rangs, ils ont toujours fait preuve d’une grande rigueur tactique et d’une force mentale bien plus élevée que la moyenne.

Il faut croire que la culture galloise s’est immiscée dans les rangs de cette jeune Équipe de France, car elle s’est servie de ces valeurs pour défendre son avance jusque dans les dernières secondes de cette rencontre. Sérieux de la première à la dernière minute, les coéquipiers du Capitaine sans peur et sans reproches Charles Ollivon ont également fait preuve de l’agressivité nécessaire au sol, en plus d’effectuer un sans-faute en touche. 

FRANCE-ITALIE (35-22)
Il faut être encore un petit peu patient pour voir si cette équipe est enfin capable de remporter le Tournoi (voire le Grand Chelem ! ), mais toujours est-il qu’elle a eu une réussite presque maximale. S’il n’y a rien à redire sur l’essai de Paul Willemse sur pénaltouche (30e), le premier de la rencontre, inscrit après…zéro passe, par Anthony Boutier (7e) et l’interception façon gardien de but de Romain Ntamack ( photo ci-dessus ) sur le troisième (52e) relèvent également de planètes bien alignées au dessus de ce XV de France mais c’est aussi cela le sport car faut-il être capable de faire en sorte en amont, par un travail de sape et de fourmi constant, que les « planètes soient justement bien alignées » au moment où il le faut ! Bref, vous l’avez compris, les kids, s’il peut exister parfois, de facteur « chance », il va de toute façon se chercher en sport. Après la première victoire de l’Ecosse en Italie (0-17) et avant le choc entre l’Angleterre et l’Irlande, ce dimanche à 16h, l’Équipe de France reste en tout cas à la première place du classement, avec ses 13 points glanés après ces trois premiers matchs. Allez les Bleus, on continue comme ça ! 

Retrouve toutes les interviews ici