Tournoi des 6 Nations : Un groupe de Bleus rajeuni pour cruncher ! ( + Vidéo )

On avait hâte de connaître la composition de l’équipe de France de rugby qui va disputer  le « crunch » qui aura lieu dimanche prochain (16h) ! Au fait, les kids…vous savez ce que signifie « le crunch » ?? Non, n’écoutez pas Christophe,…les Bleus ne vont pas faire une partie de dégustation de chocolat qui croustille ;)) ! Le Crunch est tout simplement le nom donné traditionnellement au match face aux Englishs lors du Tournoi des Six Nations; c’est en fait une expression anglaise qui signifie « le moment crucial », entre les deux équipes considérées comme les deux meilleures de l’hémisphère Nord et qui est utilisée depuis au moins 1981, lorsque c’était encore le Tournoi des 5 Nations ( l’Italie n’est entrée dans le Tournoi qu’en 2000 ).

Le sélectionneur du XV de France Fabien Galthié ( photo de Une ) a donc dévoilé la liste du Groupe France pour son entrée dans le Tournoi et il a décidé de titulariser  Romain Ntamack à l’ouverture :  le « demi »d’ouverture », N° 10 est celui qui oriente le jeu de son équipe après une phase de conquête (mêlée, touche) en ouvrant sur les trois-quarts ( d’où son nom ) ou en tapant le ballon au pied). Il sera associé à la mêlée à Antoine Dupont ( photo ci-dessous ) : le « demi de mêlée », N°9,  qui a un rôle de passeur-éjecteur et qui fait le lien entre la mêlée ou le « pack » ( constitué des 8 de devant ) et les trois-quarts, dont celui qui est le plus proche de lui, le 10, avec lequel il constitue donc la « charnière« .

STAGE FRANCE

Fabien Galthié a aussi fait appel à Mohamed Haouas ( photo ci-dessous, ballon en mains ) au poste de « pilier droit« : il porte le N°3 et constitue la 1ère ligne aux côtés du talonneur (N°2) et du pilier gauche (N°1) . Il est celui sui subit le plus de pression lors des mêlées, tout son corps étant mis en travers du chemin de la mêlée adverse…gloups…faut être bien costaud…Mohamed connaîtra sa 1ère sélection face aux Englishs tout comme Anthony Bouthier, titularisé au poste d’arrière :  N°15, il est souvent placé en retrait des autres trois-quarts car il est là notamment pour plaquer les joueurs adverses qui ont percé la ligne de défense, pour réceptionner les ballons tapés au pied par l’adversaire. Mais il « remonte » aussi souvent du terrain ballon en mains et « se mêle » aux attaques des trois-quarts de son équipe pour créer un surnombre.

MONTPELLIER-STADE FRANCAIS (28-16)

On est en tout cas sûr et certain d’une chose, les kids : ces jeunes Bleus sont du type courageux et même s’ils sont encore novices à ce niveau, ils ne vont surtout pas se défiler face au XV de la Rose managé par un Eddie Jones qui n’a pas fait dans la dentelle lors de sa dernière interview : « On va tester ces jeunes joueurs parce qu’ils n’auront jamais été confrontés à l’intensité et la violence physique avec laquelle nous allons jouer dimanche ». O.K, Mister Jones,…on est prévenus, mais attendons de voir qui va cruncher l’autre…Allez , les Bleus !!!!

Retrouve toutes les interviews ici