Tournoi des 6 Nations : Trinh-Duc pour le Crunch

Lorsque l’on parle d’un France-Angleterre pendant le Tournoi des 6 Nations , on parle du « Crunch » . Mais au fait, les kids, d’où ça vient ce mot ? C’est en fait la presse britannique qui a inventé cette expression à la fin des années 1990. En traduction littérale, « crunch » veut dire « un crissement » ( de notre côté, on pense spontanément à « Crunch, le chocolat qui croustille…!  » mais ça, c’est parce qu’on est un peu gourmand à la rédac’..). Bref, le mot « Crunch » est en fait utilisé pour désigner un « moment crucial ». Et c’est vrai que quand on regarde l’historique du Tournoi des Six nations où les matchs face aux Anglais ont été décisifs tant de fois, on comprend mieux l’emploi du mot…

Rendez-vous « crucial » donc face aux Anglais, cela va bien être le cas à nouveau cette année ! Le XV de France doit redorer son blason ( et non « redorer son blouson » comme dirait un joueur français évoluant en Allemagne…) et à nouveau nous faire rêver. Satisfait du comportement de l’équipe face à l’Italie ( mettant fin à une série de 8 matchs sans victoire…), le sélectionneur Jacques Brunel a reconduit quasiment la même équipe à une exception près : François Trinh-Duc remplacera Lionel Beauxis à l’ouverture pour former la charnière avec Maxime Machenaud.

Derrière, Rémy Gross, Hugo Bonneval et Benjamin Fall formeront à nouveau le triangle offensif qui sera épaulé par la paire de centre Mathieu Bastareaud et Geoffrey Doumayrou. Devant, Marco Tauleigne enchaînera une troisième titularisation d’affilée avec Yacouba Camara et Wenceslas Lauret, aux ailes de la troisième ligne. En « secondes pompes » ( les deux « deuxième ligne »), Paul Gabrillagues et Sébastien Vahaamahina essaieront de contrer la puissante deuxième ligne anglaise. Enfin, côté première ligne, le capitaine Guilhem Guirado sera entouré par Rabah Slimani et Jefferson Poirot aux postes de piliers.

GROUPE FRANCE : Bonneval – Fall, Bastareaud, Doumayrou, Grosso – (o) Trinh-Duc, (m) Machenaud – Tauleigne, Camara, Lauret – Vahaamahina, Gabrillagues – Slimani, Guirado (cap), Poirot

Remplaçants : Pélissié, Priso, Gomes Sa, Taofifenua, Galletier, Couilloud, Beauxis, Fickou

Retrouve toutes les interviews ici