Rugby : des hymnes de dingues!

Les Kids, si vous aimez associer la musique et le sport…vous allez kiffer!

Au Rugby, les hymnes représentent les territoires de leurs supporters. Commençons par le plus particulier des hymnes, puisqu’il n’est pas chanté ! Il s’agit du célèbre « Pilou Pilou » du RC Toulon. C’est un peu l’équivalent du « Haka des All Blacks » (ceux qui sont vêtus de noir pour « porter le deuil de leurs adversaires » !). Mais le « Pilou Pilou », c’est un vrai truc de dingue ! :

Sur le terrain un « speaker-fou » portant des dessins guerriers sur le visage hurle :

« Ah nous les terribles guerriers du Pilou Pilou… », le public lui répond en transe « Pilou ! Pilou ! » puis le speaker reprend « nous qui descendons de la montagne vers la mer.. », le public hurle:  « Pilou ! Pilou ! », « Avec nos femmes échevelées allaitant nos enfants à l’ombre des grands cocotiers blancs », le public : « Pilou ! Pilou ! »

Et ça continue comme ça plusieurs minutes, l’objectif est bien sûr d’intimider l’adversaire en début de match! Un petit extrait en vidéo:!

Il faut aussi avoir vécu au moins une fois un début de match au Stade Jean Dauger de Bayonne ! Il existe, au Pays Basque, une tradition de chorales et on retrouve cela au moment du chant de tous les spectateurs :  « Chez nous à Jean Dauger, ou bien partout à l’extérieur, sur tous les stades enfiévrés, elle nous met tant d’ardeur, c’est la peña qui crie sa joie sur cet air là ... » puis le refrain repris par tous les spectateurs comme un seul homme :  « allez allez, les bleus et blancs de l’Aviron Bayonnais, c’est la peña, c’est la peña baiona ». On en redemande ! Frisson garanti!

Au club de Perpignan (USAP), c’est « l’Estaca » qui a été choisie. Cette chanson a été composée du temps de la dictature de Franco en Espagne et plus particulièrement en Catalogne : Très populaire dans cette région, elle est devenue un symbole de lutte pour la liberté. Et les paroles sont en Catalan, province à laquelle appartient Perpignan !

Allez hop, passons maintenant à des hymnes, non pas de clubs, mais de sélections nationales

FRANCE-IRLANDE (10-9)

Les joueurs irlandais se soudent en chantant l’Ireland’s call

Et oui, pendant le Tournoi des six nations par exemple, vous pourrez entendre des hymnes qui ne sont pas obligatoirement l’hymne des nations concernées comme le magnifique « Flower of Scotland » mais qui n’est pas l’hymne écossais!

En Irlande, vous entendrez deux hymnes… le second, l’« Ireland’s call » est le plus populaire et ce n’est toujours pas l’hymne officiel du pays ! C’est comme pendant les matchs de l’Angleterre, vous pourrez entendre les supporters anglais chanter « swing low, sweet chariot… » comme chant de victoire et non l’hymne National.

Tous ces chants ont pour but de souder les supporters avec les joueurs, de créer une proximité avec eux et de rapprocher les supporters entre eux. Allez au stade les kids et chantez, chantez, ça fait du bien à tout le monde !

Retrouve toutes les interviews ici