Rugby/ Champions Cup : Un nouveau titre européen pour les Toulousains ! (+ Vidéo)

Ça y est, les kids ! Nous sommes fixés sur le vainqueur de l’édition 2021 de la Champions Cup ! Le rugby français était représenté avec une finale 100 % tricolore entre le Stade Rochelais et le Stade Toulousain à Twickenham (stade de l’équipe d’Angleterre) le samedi 22 mai. La rédac’ vous offre un retour sur cette finale intense !

TOULOUSE-LA ROCHELLE

 

Une entame musclée !

Les deux clubs français, mis en lumière sur la scène européenne, nous ont livré une confrontation solide et engagée en terre anglo-saxonne ! Un réel combat de tous les instants ! En première période, il n’y a d’ailleurs pas eu d’essai, les défenses des deux équipes étaient en place et il faut dire que ça tapait really très fort, les kids ! La puissance rochelaise a bloqué les Toulousains dans la construction de leur jeu, ce qui les a poussés à jouer au pied régulièrement, faute de ne pas pouvoir « tenir le ballon ».

TOULOUSE-LA ROCHELLE (22-17)

 

Nous avons assisté à un duel de buteurs qui a tourné à l’avantage d’Ihaia West malgré l’expulsion de son coéquipier Levani Botia à la 28e mn suite à un plaquage haut sur Maxime Médard. Mais les joueurs de Haute-Garonne n’ont pas profité de cette infériorité numérique pour prendre l’avantage puisque Elstadt a écopé d’un carton jaune (31e mn). La Rochelle est rentrée au vestiaire avec un léger avantage au score (12-9).

TOULOUSE-LA ROCHELLE (22-17)

 

Une seconde mi-temps maîtrisée

Le Stade Toulousain a entamé la seconde période avec la volonté de mettre en application la même « clé de réussite » que celle utilisée tout au long de leur parcours de la phase finale européenne : la maîtrise

Après une égalisation rapide (12-12) et toujours avec deux équipes solides qui ne lâchaient rien, la finale commençait à prendre un nouveau tournant. C’est là que le premier essai est arrivé avec le centre argentin Juan Cruz Mallia qui a aplati derrière la ligne après une super passe double sautée de Ntamack (12-19). Bien évidemment, dans sa réussite du jour, l’ouvreur international a transformé pour faire le break aux portes du money time (12-22, à la 69e mn). Mais cette valeureuse équipe rochelaise ne s’est pas du tout laissée déstabiliser et a relancé le match avec un essai de Kerr-Barlow (73e mn). Réaction en vain, puisqu’une excellente défense et une belle gestion ont ensuite permis à Toulouse de remporter cette finale !

TOULOUSE-LA ROCHELLE (22-17)

25 ans après leur premier titre européen, le Stade Toulousain est sacré pour la 5e fois de leur histoire et devient l’équipe la plus capée au niveau européen ! Cette nouvelle génération est prometteuse, les kids ! Bon allez, la rédac’ est généreuse, elle vous offre la troisième mi-temps ! Mais attendez,… petite précision, c’est « juste » une p’tite vidéo (…z’avez qu’à vous ouvrir une bouteille de champomy !

N’oubliez pas de venir nous retrouver sur Facebook !

Retrouve toutes les interviews ici