Dusautoir raccroche les crampons

Les kids, si vous aimez notre page Facebook (on espère que oui et si ce n’est pas encore le cas, on attend votre « like » avec impatience), vous avez pu voir que Thierry Dusautoir, le troisième-ligne toulousain, avait décidé de mettre un terme à sa carrière en club en fin de saison. Et ce, deux ans après avoir pris sa retraite internationaleVous nous connaissez, on ne pouvait pas passer sous silence une telle nouvelle et ne pas rendre un hommage appuyé à celui qui restera un « monument » du rugby français. C’est pourquoi, aujourd’hui, on vous propose de revenir sur la carrière de celui qui aura porté à 80 reprises le maillot du XV de France. Respect Monsieur Dusautoir !

 

RUGBY - TOP 14 - 2017 dusautoir (thierry) *** Local Caption ***
Capitaine emblématique du Stade Toulousain, Thierry Dusautoir aura porté pendant 11 ans les couleurs du club de la « ville rose ».

 

Une page se tourne au Stade Toulousain
Le week-end dernier, le Stade Toulousain disait adieu aux phases finales du Top 14 après une nouvelle défaite, cette fois contre le Racing 92. Un véritable désillusion pour un club qui a longtemps dominé le rugby français, de la tête et des épaules. Au-delà de la défaite et de cette déconvenue, ce match aura également « scellé » l’avenir du capitaine emblématique du Stade Toulousain, Thierry Dussautoir, qui vient donc d’annoncer la fin de sa carrière sportive. Après les départs de Vincent Clerc et de Clément Poitrenaud, la saison dernière c’est une page entière du Stade Toulousain qui est entrain de se tourner. 

 

20 ans dédiés au rugby 
Elu meilleur joueur du monde en 2011, Thierry Dusautoir restera à jamais attaché à la légende sportive du club de la ville rose. Dusautoir c’est 20 ans de rugby dont seize ans en tant que professionnel. C’est aussi un fabuleux parcours qui l’aura vu faire ses premiers pas à Trélissac, en juniors, en 1997 avant d’enchaîner Périgueux, Bordeaux-Bègles, Colomiers, Biarritz puis… le Stade Toulousain, un club qu’il aura donc accompagné et « porté » pendant 11 ans. « Quand le président René Bouscatel et Guy Novès m’ont contacté en 2006, je n’ai pas hésité une seconde, se rappelle Thierry Dusautoir. J’ai tout connu ici… Des joueurs exceptionnels et un manager incroyable, qui a été un mentor pour moi durant toutes ces années. »

 

RUGBY - TOURNEE DANS L'HEMISPHERE SUD dusautoir (thierry)
« Titi » c’est 80 sélections chez les Bleus, trois Coupes du Monde et un Grand Chelem dans le Tournoi des 6 Nations.

 

Un sacré palmarès
Côté palmarès que dire ? Quintuple champion de France (en 2005 et 2006 avec Biarritz, puis 2008, 2011 et 2012 avec Toulouse) mais aussi vainqueur de la coupe d’Europe (en 2010), Thierry Dusautoir peut partir l’esprit tranquille, avec le sentiment du devoir accompli. Surnommé « Titi » ou « le sécateur » – pour son côté guerrier – , Thierry aura aussi fait honneur au maillot Bleu. Fort de 80 sélections, il aura été à 56 reprises le capitaine du XV de France, disputé trois Coupes du monde et réalisé un Grand Chelem au Tournoi des 6 Nations. A 35 ans, alors qu’il s’apprête à « raccrocher les crampons », Thierry Dusautoir avoue sa reconnaissance pour un sport qui lui a tout donné : « le rugby m’a permis de prendre confiance en moi et de découvrir l’importance d’un groupe. Le rugby a complètement changé ma vie alors que j’étais un adolescent assez timide ».

 

Thierry Dusautoir fera ses adieux au monde du rugby professionnel le 6 mai, à domicile, contre Bayonne. En attendant que « son » public lui rende un vibrant hommage à la hauteur de son talent et de sa carrière, on laissera le mot de la fin au Président Bouscatel… « Il y a des grands et des très grands. Permets-moi simplement de te dire que tu es un très grand. »  Tout est dit !

 

Retrouve toutes les interviews ici