Coupe du Monde de Rugby 2023… Essai transformé pour la France ?

On a beaucoup parlé de la candidature de la France et plus précisément de Paris pour les JO de 2024… Mais un an avant, se déroulera un autre évènement sportif majeur : la Coupe du Monde de Rugby. Un rendez-vous pour lequel la France s’est, là encore, portée candidate. Alors le fait que Paris ait été retenue pour organiser les Jeux Olympiques est-il un handicap ? Certainement pas selon les spécialistes Bien au contraire.  Ainsi, Rio a accueilli la Coupe du Monde de Foot en 2014 et les JO en 2016, Londres les JO en 2012 et la Coupe du Monde de Rugby en 2015, le Japon sera le théâtre de la Coupe du Monde de Rugby en 2019 et des JO en 2020… alors pourquoi ne pas rêver « plus grand » et espérer que la France devienne la capitale mondiale de l’ovalie en 2023 ? Allez hop, faisons alors le point sur la candidature française…

 

 

RUGBY - 2017 atcher (claude) flessel (laura) laporte (bernard) chabal (sebastien) lomu (brayley) lomu (dhyreille) directeur de la canditadure francaise pour la coupe du monde de rugby 2023 fils de jonah lomu soutient pour la canditature francaise pour la coupe du monde de rugby 2023 L'(26/09/2017)
La délégation française semblait confiante après son passage devant le conseil du World Rugby.

 

 

Vote final le 15 novembre
Lundi 25 septembre la délégation française, composée de Bernard Laporte, président de la Fédération Française de Rugby (FFR), Laura Flessel, ministre des Sports, Claude Atcher, directeur de France 2023 et des anciens internationaux Sébastien Chabal et Frédéric Michalak, était à Londres pour défendre la candidature de notre pays devant le conseil de la Fédération internationale de rugby (World Rugby).Un « grand oral » qui selon les propres mots de Bernard Laporte s’est bien passé… « On a marqué les esprits… Cela fait six mois que nous arpentons le monde pour convaincre les présidents de fédérations. » Maintenant, il va falloir attendre. Car c’est le 31 octobre prochain que le « World Rugby » rendra publiques ses recommandations avant le vote final, prévu le 15 novembre, des fédérations et confédérations de rugby (à l’exception de celles des trois pays candidats).

 

 

RUGBY - COUPE DU MONDE 2015 - 2015 moody (joe) foley (bernard) *** Local Caption ***
La dernière finale de la coupe du monde, en 2015 a opposé l’Australie à la Nouvelle-Zélande… Les All Blacks conservant leur titre grâce à leur victoire sur le score de 34-17.

 

 

Deux « adversaires » de taille
Car, bien entendu, la France n’est pas la seule prétendante à l’organisation de la coupe du monde de rugby en 2023. Deux autres nations espèrent, elles aussi, avoir cet honneur. Il s’agit de l’Irlande qui ne l’a jamais organisée et l’Afrique du Sud, pays hôte en 1995. La France, quant à elle, a eu le privilège de se voir attribuer l’organisation du plus grand évènement planétaire du ballon ovale, une première fois en 2007. Cette année là, c’est l’Afrique du Sud qui avait été sacrée championne du monde. Mais la compétition avait notamment été marquée par l’exploit des Bleus qui avaient réussi à sortir, en quart de finale, les All Blacks, pourtant grands favoris de l’épreuve sur le score de 20-18. Nation phare du rugby mondial – même si notre équipe nationale est « un peu » à la peine – la France dispose de sérieux atouts pour convaincre les membres du World Rugby et les fédérations étrangères. A commencer par le dynamisme de ses 1 895 clubs amateurs et de ses 455 747 licenciés mais aussi la qualité de son Top 14, considéré par beaucoup comme le plus beau championnat du monde. Enfin, la France peut compter sur l’excellence de ses infrastructures avec, notamment, une dizaine de stades rénovés à l’occasion de l’Euro de foot 2016. 

Alors , avec tous ses arguments, on se prend vraiment à rêver et on dit un grand OUI à #France2023 !

Retrouve toutes les interviews ici