Coupe du Monde : D’un souffle…mais Victoire face à l’Argentine ! ( + Vidéo )

Le XV de France et les Pumas Argentins jouaient peut-être leur Coupe du Monde à quitte ou double ce samedi et on prévoyait que ce serait malheur aux vaincus. Au terme d’une rencontre qui nous aura bien faits stresser ( à ce rythme, on n’est vraiment pas sûr que notre coeur tienne tout au long de l’aventure tokyoïte…), les Bleus ont arraché la Victoire de deux petits points sur le score de 23-21 alors qu’ils menaient 20-3 à la pause après une mi-temps quasi-parfaite marquée par deux essais de Fickou (18e) et Dupont (22e) et un Romain Ntamack impérial ( photo ci-dessous) dans ses transformations au pied. Premier acte, premier visage, les Bleus régalaient.

FRANCE-ITALIE (47-19)

C’est au retour des vestiaires que le XV tricolore, à la double personnalité, a retrouvé son deuxième visage, celui que l’on ne voulait plus voir !  Moins de rythme, moins d’agressivité, moins de jeu dans les largeurs, la deuxième mi-temps s’est avérée catastrophique. Un véritable chemin de croix pour les Bleus, leur staff et les supporters que nous sommes, qui s’est soldé, à la 60e minute par un point de retard sur des Pumas qui n’en demandaient pas tant (20-21) ! L’ouvreur Camille Lopez, rentré en cours de Match pour remplacer Ntamack a alors décroché à la 70e un drop salvateur en face des poteaux pour redonner l’avantage. Après quelques dernières minutes insoutenables ( mais pourquoi donc leur redonner le ballon avec ces coups de pied dans les dernières secondes, on va devenir fous !! ), nos Bleus ont donc finalement vaincu l’Argentine, en passant à deux doigts ( un point par doigt…) de la correctionnelle…Mais OUF,  que la victoire est belle ! 

Le Capitaine Guirado avait bien conscience que son Groupe était passé vraiment tout près de la cata et il analysait ce « double visage » avec beaucoup de lucidité, en déclarant au micro de TF1 : « J’ai cru qu’on allait mourir plusieurs fois ce soir. Mais suis tellement content pour les mecs. On est des fous parce que le match ne doit jamais finir comme ça. J’ai l’impression qu’on a besoin de ça pour se procurer des sensations. Par le passé, ça nous a fait défaut. Ce soir ça nous fait du bien de nous voir l’emporter pour une fois. On s’est éparpillés en deuxième période, on est sortis du cadre. On se fait des passes qu’on ne doit pas se faire. On gagne beaucoup moins la ligne d’avantage. On fait du jeu au pied avec zéro pression derrière. Il faut que notre jeu soit bien léché, que tout le monde trouve sa position et joue pour l’équipe. On sait que dès qu’on sort du cadre, on le paie cash et on s’est fait très peur ce soir. On s’est promis pas mal de choses. Quand on voit la première mi-temps, on se dit que quand on joue comme ça, on fait peur à tout le monde. Mais quand on voit la seconde, on se dit qu’il y a encore du boulot. Donc on va retenir la seconde et il y a énormément de boulot cette semaine ».

Allez hop, on conclue avec la conf’ de presse d’après-Match donnée par le Manager Jacques Brunel et Guilhem Guirado et on sentait bien que c’était pas encore la grooosse ambiance… : 

Retrouve toutes les interviews ici