Coupe d’Europe : 2/2 pour le Racing 92 face aux Ospreys !

Une seule défaite sur les onze derniers matchs de poules en Coupe d’Europe. C’est le bilan plutôt impressionnant du Racing 92 sur ces dernières années. Ses victimes ? Castres, le Munster (deux fois), Leicester, l’Ulster, les Scarlets, les Saracens et donc les Ospreys (pour la seconde fois en moins d’une semaine). Eux qui avaient pourtant battu les Franciliens il y a un peu plus d’un an (26-22), n’ont pas été, ce vendredi, en mesure d’offrir la moindre résistance (40-27).

OSPREYS-RACING 92 (19-40)
Sérieux, les coéquipiers d’Henry Chavancy (photo de Une), qui fêtait sa 300e en pro, l’ont été. Malgré la faiblesse des Gallois et des tribunes clairsemées. Le doute n’a jamais eu le temps de s’immiscer et le bonus offensif a même été acquis dès la première mi-temps. Dès la 11e minute, un essai de Louis Dupichot lança le match. Trois petites minutes plus tard, c’est Juan Imhoff (photo ci-dessous), qui intercepta une passe facile de l’ouvreur des Ospreys, Marty McKenzie, pour inscrire lui aussi un essai. L’Argentin remettait ça dix minutes plus tard. Il venait au relais d’un superbe appel de Louis Dupichot pour marquer le troisième essai de la rencontre.

MUNSTER-RACING 92 (21-21)

Les Gallois semblaient complètement dépassés dès lors que les racingmen mettaient un peu de vitesse dans leur jeu. Cette domination permit à l’entraîneur, Laurent Travers, de faire sortir et souffler certains de ses cadres (Vakatawa, Ryan et Machenaud). Une rencontre qui fût finalement d’un niveau global moyen. Comme cet essai dilapidé par Lloyd Ashley, la faute a une passe complètement ratée. Autre bémol, le laxisme défensif dont à fait preuve le Racing, et qui a permis à cette faible équipe des Ospreys de marquer la bagatelle de cinq essais !

OSPREYS-RACING 92 (19-40)

Il ne faut quand même pas oublier les bonnes prestations du Racing 92 depuis le début de la compétition. Il a désormais 17 points au compteur et sur les quatre dernières saison, toutes les équipes avec au minimum 19 points sont allées en quart de finale. Il faudra donc pour le Racing récupérer ces quelques points manquants lors du lourd programme qui arrive : réception du Munster et déplacement chez les Saracens 

Retrouve toutes les interviews ici