Adieu Domi

On a le coeur qui saigne à la rédac’, les kids. Christophe Dominici a fait un terrible choix mardi en décidant de nous quitter, pour s’envoler ailleurs, à l’âge de 48 ans. L’annonce de sa mort est un choc inouï pour tout le sport français. L’ancien ailier du XV de France est une Légende du rugby français bien que disposant d’un petit format avec ses 1,72m sous la toise qu’il compensait par une explosivité d’appuis exceptionnelle conjuguée à une énergie de combat qui ont marqué les esprits sur tous les terrains de France. Que ce soit sous les couleurs de Toulon (1993-1997), du Stade Français (1997-2008) ou des Bleus avec lesquels il a atteint les sommets comme lors de cet essai, lors de la mythique victoire contre les All Blacks en demi-finale de la Coupe du monde 1999, inscrit au début de la seconde période, sur un coup de pied de Fabien Galthié.

Si son palmarès de joueur est immense avec cinq titres de champions de France, 65 sélections en équipe de France avec laquelle il inscrivit 25 essais et remporta quatre victoires dans le Tournoi des 6 Nations, Christophe était tout aussi impétueux, généreux et attachant en dehors des terrains. Conjuguées à une extrême sensibilité, ces qualités l’amenaient souvent à un comportement excessif dans tout ce qu’il entreprenait. Notamment lorsqu’il avait tenté de faire son retour dans le rugby il y a quelques mois en portant un projet de reprise du club de Béziers, avec des actionnaires émiratis. Mais le projet n’ayant pu aboutir, il avait été très (trop) marqué par cet échec et s’était ensuite isolé « du monde » dans lequel il se débattait. Il était insaisissable Domi, sur et en dehors des pelouses mais on regrette tant qu’un ange ne l’ait pas plaqué mardi après-midi pour l’empêcher de s’envoler au delà des limites du terrain de la vie qu’il dévorait à pleines dents. Adieu Monsieur Domi, reposez-en paix.

BRIVE-STADE FRANCAIS (26-21)

Retrouve toutes les interviews ici