Paris en mode JO

Le 23 juin 1894, le Baron Pierre de Coubertin créé le Comité international olympique (CIO) et donnait ainsi un nouvel élan et une nouvelle jeunesse aux Jeux Olympiques. Cela se passait à Paris, dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne à Paris. Depuis cette date, partout dans le monde, le 23 juin est célébré comme la journée de l’olympisme. Et le 23 juin… c’est aujourd’hui les kids ! Alors, bien entendu, votre site préféré lui aussi s’engage pour mettre les valeurs du sport à l’honneur et… soutenir la candidature de Paris à l’organisation des Jeux Olympiques 2024. D’ailleurs, cette année, dans la capitale, la journée de l’Olympisme a été rebaptisée les « Journées Olympiques ». Et, pour l’occasion, Paris devient pendant 2 jours (aujourd’hui et demain), le plus grand terrain de sport au monde. Avec, à la clé, plein d’activités à découvrir gratuitement. On vous en dit plus…

 

 

OMNISPORTS - CANDIDATURE PARIS JO 2024 - 2016 logo de la candidature officielle de Paris pour les Jeux Olympiques 2024
Les JO à Paris en 2024, à la rédaction des Kop Kids on dit oui et on soutient à fond la candidature.

 

Piste d’athlé flottante
On commence avec une piste d’athlétisme de 156m de long et 15 m de large installée… sur la Seine !  Située entre les ponts Alexandre III et le pont des Invalides, cette piste flottante va accueillir de nombreuses démonstrations sportives. De l’athlétisme, par exemple, avec un 100 mètres mais des démonstrations d’escrime, de karaté, de taekwondo, de boxe ou encore de judo. Autre « scène sportive » : rive droite entre le Pont de Sully et le Pont Saint Louis avec la création d’une véritable base nautique qui proposera des initiations au canoë, à l’aviron et à la voile (samedi 24 de 9h à 13h).

 

Sports urbains et duathlon
Paris en mode « Journées Olympiques » c’est aussi le rendez-vous des sports urbains. Ca se passe sur les quais, entre le Pont de l’Alma et le Pont des Invalides. Ici, les kids, les plus petits vont pouvoir grimper sur les prises d’escalades fixées sur les parois des quais. Les plus grands, eux, pourront s’essayer au skate ou s’affronter au tennis de table ou au basketball. Pratique, tout le matériel est prêté gratuitement sur place. C’est aussi entre le pont de l’Alma et les Invalides que vous allez pouvoir découvrir l’intensité d’un effort produit pendant un triathlon. Comment ? Grâce à une initiation au « duathlon » qui vous permettra d’enchainer un  parcours de course et des kilomètres sur des hometraners.

 

Saut à la perche et équilibre
Vous êtes plus gymnastique ou athlétisme ? Au pied du Musée d’Orsay vous allez avoir l’occasion de tester votre équilibre et votre agilité à la poutre, votre force et votre adresse au cheval d’arçon, votre souplesse et votre sens de la chorégraphie sur l’espace GR et la piste tumbling… Côté athlé, les plus courageux pourront défier la barre du sautoir à la perche spécialement installé pour ces deux jours 100% JO. Des animations qui seront toutes encadrés par des éducateurs diplômés.  

 

16175
Pendant deux jours, les JO « enflamment » Paris avec des animations sportives gratuites proposées à tous sur les quais parisiens.

 

Plongeoir olympique
A propos d’audace, que dire du plongeoir installé sur le Pont Alexandre III. Réservé à des démonstrations par des plongeurs professionnels, il sera équipe de deux plateformes : une à 12 m au dessus de la Seine pour les démonstrations de plongeon par les athlètes olympiques… la seconde à 17 m de haut pour des exhibitions de haut vol.

Enfin, sachez, les kids, qu’une zone BMX (Freestyle, Air Bag et Pump Track est également mise à disposition des amateurs de sensations fortes ainsi que des trampolines dans le Petit Palais ou encore une aire dédiée aux sports de combat, toujours sur les quais entre le musée d’Orsay et le jardin des Tuileries. Au programme : tatamis de judo, ring de boxe, tapis de lutte, karaté et taekwondo. Et ce n’est pas tout… Sur cette même zone vous pourrez également vous essayer à l’haltérophilie ou vous initiez à la Boccia, un sport de boule apparenté à la pétanque, d’origine gréco-romaine et qui a fait son entrée aux jeux paralympiques en 1984. 

Retrouve toutes les interviews ici