RUGBY - COUPE DU MONDE FEMININ - 2017
2017 Women's Rugby World Cup Pool C, Billings Park, UCD, Dublin 9/8/2017
France vs Japan
France's Elodie Guiglion scores a try
Mandatory Credit ©INPHO/Oisin Keniry

Vos rendez-vous sport du week-end

Il va y avoir du sport encore et encore, ce week-end les kids. Mais que cela ne vous empêche pas d’aller taper dans le ballon avec vos copains, d’organiser des parties de beachvolley ou encore de vous essayer au surf, au paddle ou à l’importe quel autre sport aquatique (en respectant toujours les consignes de sécurité !). Bref, éclatez-vous, nous on s’occupe de vous présenter ce qui va se passer sur la planète sport entre aujourd’hui et dimanche…  

 

RUGBY - COUPE DU MONDE FEMININ - 2017 2017 Women's Rugby World Cup Pool A, Billings Park, UCD, Dublin 9/8/2017 New Zealand vs Wales New Zealand perform the Haka Mandatory Credit ©INPHO/Oisin Keniry
Comme les hommes, les joueuses de Nouvelle-Zélande exécutent un Haka avant le match. Et comme leurs compatriotes, elles figurent parmi les favoris de la Coupe du Monde.

 

 

Les filles dans la mêlée
Dans la famille rugby je voudrais… les filles ! Car, si vous lisez avec attention votre site préféré (et on n’en doute pas), vous avez vu que la Coupe du Monde de rugby féminin a démarré cette semaine à Dublin. Avec une entrée en matière idéale pour les françaises qui ont dominé (étrillé ?) le Japon 72-14. Avec pas moins de 12 essais inscrits dont le premier après… 12 secondes de jeu ! Demi-finalistes de la dernière édition, les Bleues ont pris ainsi la tête de leur poule grâce au point de bonus offensif, devant l’Irlande. Dimanche, elles disputeront leur deuxième rencontre contre l’Australie. Dans la poule A, la Nouvelle-Zélande, une des grandes favorites, a infligé un 44 à 12 aux Pays de Galles alors que, dans la poule B, le tenant du titre anglais a battu l’Espagne.

 

 

Les 10 travaux de Mayer
On reste en terre « britannique » avec la suite et la fin des Championnats du Monde d’athlétisme qui, eux, se déroulent à Londres. Une dernière « ligne droite » que l’on va suivre avec attention côté français puisque, aujourd’hui, notre décathlonien français et vice champion olympique à Rio va entrer en piste. Avec, disons le tout de suite, une vraie chance de médaille d’or pour Kevin Mayer. Car avec la retraite du champion olympique, l’Américain Ashton Eaton, c’est avec le « costume » de favori que Kevin aborde cette compétition. Cela commence dès ce vendredi matin, à 11h08 pour être précis avec le 100 mètres puis cela enchaînera, à 12h05, avec la longueur suivie à 13h55 par le lancer du poids, la hauteur à 18h et le 400 mètres à 21h45. L’épreuve se terminera samedi avec les épreuves du 110 m haies, du lancer du disque, de la perche, du lancer du javelot et, pour finir, du 1 500 mètres (à 21h45). Pour ce dernier week-end d’athlétisme à Londres on suivra également la lanceuse de disque française Mélina Robert-Michon, vice-championne olympique, et qui dispute à 38 ans ses septièmes mondiaux (qualification ce vendredi et finale dimanche). Ou encore les relais 4 x 100 mètres hommes et femmes (pour revoir une dernière fois Bolt dans ses oeuvres).  

 

ATHLETISME - JO RIO 2016 - 2016 Aug 18, 2016; Rio de Janeiro, Brazil; Kevin Mayer (FRA) and Ashton Eaton (USA) react after competing in the men’s decathlon 1500m heat during track and field competition in the Rio 2016 Summer Olympic Games at Estadio Olimpico Joao Havelange. Mandatory Credit: Christopher Hanewinckel-USA TODAY Sports
Kevin Mayer a frappé fort dès son entrée dans la compétition en remportant son 100 mètres et en battant son record personnel.

 

Le circuit pro de surf fait escale à Tahiti
Des pistes on passe aux « tubes » et au surf avec la septième manche du circuit pro, le Billabong Pro Tahiti qui débute aujourd’hui sur le mythique spot de Teahupoo. En l’absence du tenant du titre, Kelly Slater, le grand favori sera John John Florence, déjà finaliste ici l’an dernier. Mais il devra se méfier du brésilien Gabriel Medina, qui lui s’est imposé à Teahupoo en 2014, ou encore de Jérémy Florès, Owen Wright et Julian Wilson. Côté français, ils seront quatre à monter sur les planches : Jérémy Florès, Joan Duru et les deux Tahitiens Michel Bourez et Taumata Puhetini. 

 

Avec ou sans Neymar ?
Bien entendu, les kids, on ne peut pas terminer ce petit tour d’horizon du week-end sans vous parler (un peu) de… foot ! Car la deuxième journée de Ligue 1 démarre ce soir avec les matches entre Nice et Troyes et entre Rennes et Lyon. En attendant de savoir si Neymar sera qualifié pour faire ses grands débuts sous ses nouvelles couleurs, le PSG se déplacera dimanche à Guingamp (21h) alors que demain l’Olympique de Marseille rendra visite aux « Canaris » Nantais. Quant aux footballeurs anglais, eux aussi reprennent la compétition avec dès ce soir un match qui promet entre Arsenal et Leicester.   

Retrouve toutes les interviews ici