Le tennis de table : c’est de la balle !

Hello les kid ! On espère que vous allez bien en ce mercredi et que votre rentrée a été au top. Peut-être avez-vous également repris le chemin des stades et de l’entraînement ? Là aussi, on vous souhaite le meilleur. De notre côté, on a décidé de reprendre le fil de nos présentations des sports olympiques. Histoire que vous soyez tous incollables en vue de Paris 2024 ! Et aujourd’hui, on va s’intéresser à une « petite balle ». Pas jaune mais blanche… Une balle qui peut aller à plus de 150 km / heure quand on la smashe… Une balle ultra légère sur laquelle il est préférable de ne pas marcher sous peine de l’écraser… Aujourd’hui, les kids, c’est de tennis de table qu’il va être question. Un sport qui, selon certains, serait celui le plus pratiqué au monde !

 

TENNIS DE TABLE - CHPT DU MONDE - 2017 05.06.2017, Messe, Düsseldorf, GER, Liebherr Tischtennis WM, im Bild Ma Long (CHN) spielt einen Aufschlag // during the Liebherr World Table Tennis Championships 2017 at the Messe in Düsseldorf, Germany on 2017/06/05. EXPA Pictures © 2017, PhotoCredit: EXPA/ Eibner-Pressefoto/ Neis *****ATTENTION - OUT of GER***** *** Local Caption ***   FRANCE ONLY
Si la Chine récolte toutes les médailles d’or, notamment aux J.O. depuis de très longues années, c’est en Angleterre que le « ping » est né.

 

L’Angleterre berceau du tennis de table
Vous pensez que le tennis de table est né en Asie ? Détrompez vous ! Pour retrouver les premières »traces » de ce sport, qui n’est au départ qu’un passe-temps, il faut mettre le cap sur… l’Angleterre ! On est, alors, dans les années 1880 et l’aristocratie victorienne cherche une « alternative » à sa passion pour le tennis sur gazon (qu’il n’est pas très « agréable » de pratiquer quand il pleut). Certains ont alors l’idée de se servir d’une rangée de livres, posés sur une table, pour faire office de filet, de couvercles de cave à cigares en guise de raquette et du bout arrondi d’un bouchon de champagne pour « taper la balle ».  Le tennis de table vient de voir le jour. Très vite, le bouchon de champagne sera remplacé par une « vraie » balle en caoutchouc ou en liège. D’ailleurs, le terme de « ping pong » que l’on utilise aussi pour parler du tennis de table, viendrait du bruit que faisait cette balle contre la raquette improvisée.

 

 

Ping pong, Pim pam et whiff whaff
Quelques années plus tard, James Gibbs, un ingénieur anglais, profite d’un voyage aux Etats-Unis pour s’intéresser aux balles en plastique d’un jouet d’enfant et en rapporter avec lui. Beaucoup plus légères que les balles en caoutchouc et plus rapides que les balles en liège, elles sont très vite adoptées par les pratiquants de tennis de table et contribuent grandement à faire de ce loisir « improvisé » un sport à part entière. Son succès se répand ensuite un peu partout en Europe (où on parle alors de « Pim Pam » ou de « Gossima ») mais aussi aux Etats-Unis (où ce jeu est appelé  « Whiff Whaff »). En 1926, les premières compétitions sont organisées à Londres et à Berlin. Les premiers Championnats du monde se déroulent à Londres, en 1926, tandis que la Fédération Française de Tennis de Table est créée un an plus tard. Elle organise, dans la foulée, ses premiers championnats de France (en 1928). Toutefois, il faudra attendre 1988, à Séoul, pour que le tennis de table fasse son entrée aux Jeux Olympiques. 

 

 

La Chine règne en maître
En parlant de Jeux Olympiques, le champion en titre est le chinois Long Ma (devant son compatriote Jike Zhang qui avait été médaillé d’or à Londres en 2012). Chez les femmes, on assiste également à une domination de la République Populaire de Chine, puisque c’est aussi un doublé que ce pays à réaliser à Rio (comme à Londres) en plaçant sur les deux premières marches du podium Ning Ding et Xiaoxia Li. Et, en double, chez les hommes comme chez les femmes, c’est également la Chine qui a décroché la médaille d’or. Ce pays affiche une suprématie sans égale sur cette discipline depuis de très nombreuses années. Pour la petite histoire, le tennis de table est arrivé en Chine dans les années 20. Les premiers championnats chinois ont eu lieu en 1923, à Shangai tandis que les premiers joueurs chinois ont fait leur apparition au championnat du monde de Bucarest de 1953. Côté français, trois pongistes de 21 ans ont participé pour la première fois aux J.O. à Rio : Simon Gauzy, Tristan Flore et Benjamin Brossier. Une nouvelle génération qui n’était donc pas née quand Jean-Philippe Gatien a décroché la dernière médaille olympique du tennis de table français à Barcelone, en 1992. Autre grand nom du tennis de table tricolore : Jacques Secrétin. Champion de France 61 fois (dont 17 fois en simple messieurs entre 1966 et 1988), Jacques Secrétin a été classé n°2 mondial en 1976 et a remporté plusieurs médailles aux Championnats du Monde et d’Europe.

 

(fra) medaille d'argent - gatien (jean philippe)
Jean-Philippe Gatien est le dernier français à avoir décroché une médaille dans une grande compétition internationale.

 

 

Du nouveau matériel et de nouvelles règles
On terminera ce papier, les kids, en évoquant les nombreux progrès technologiques qui ont permis au tennis de table (le « ping » comme on l’appelle aussi maintenant) de se « moderniser » et de devenir un sport de plus en plus spectaculaire. Cela a commencé avec le remplacement des balles en liège ou en caoutchouc par des balles en plastique. En 1951 apparaît également le revêtement de caoutchouc mousse sur les raquettes qui révolutionne également la pratique de cette discipline. Aujourd’hui, les joueurs utilisent des raquettes, construites à partir de matériaux spéciaux comme le bois enrobé de caoutchouc ou la fibre de carbone. Avec une face noire et une face rouge (l’une correspondant en général à la face avec laquelle on va défendre ou servir, et l’autre à celle avec laquelle on va attaquer).  La balle, ultra légère, est désormais en celluloïd creux. Quant aux règles, elles aussi ont su évoluer pour rendre le tennis de table toujours plus passionnant. Une manche se déroule en 11 points avec 2 points d’écart (contre 21 points auparavant). Le serveur change tous les 2 points, si les 2 joueurs atteignent 10 points, le serveur change à chaque point. Le vainqueur d’une partie est le premier joueur qui remporte 3 manches (ou 4 manches selon les compétitions).

Retrouve toutes les interviews ici