Siya Kolisi remporte le « Peace and Sport Award » du Champion de l’Année

Siya Kolisi, Capitaine de l’équipe Sud-Africaine Championne du Monde de Rugby 2019, symbole du renouveau de la nation arc-en-ciel, a reçu le Peace and Sport Award du « Champion de l’Année » pour son engagement en faveur de l’éducation démontrant la faculté unique du sport à rassembler. Petit retour dans le temps : Le 2 novembre 2019, à Yokohama, Siya Kolisi guide les Springboks vers leur troisième sacre mondial et devient le héros de toute une nation. Né dans le township de Zwide ( le township désigne, en Afrique du Sud, des quartiers pauvres principalement occupés par des populations noires mais aussi par des travailleurs indiens déplacés de force au nom des lois sur l’ Apartheid ), au Nord de Port Elizabeth, un quartier marqué par le chômage et le manque d’opportunités, Siya y a connu la faim et les privations.

ANGLETERRE-AFRIQUE DU SUD (12-32)

Désormais devenu une référence du rugby mondial, ce 3ème ligne redouté par l’ensemble de la planète rugby n’a jamais oublié sa communauté et, s’implique au quotidien pour transmettre à la jeunesse les valeurs du sport. Impliqué dans son township d’origine, il a activement participé à la modernisation de son école et offre des équipements sportifs au club de son enfance : les African Bombers. En 2018, pour célébrer le 100ème Anniversaire de la naissance de Nelson Mandela, il était l’ambassadeur d’un programme visant à d’offrir des lampes-photovoltaïques à plus de 100 000 familles sud-africaines isolées et sans électricité. A l’issue de la Coupe du Monde de rugby, il créé une campagne nationale afin d’équiper 262 écoles de tablettes numériques – 262 comme un nombre symbolique faisant référence au nombre de points inscrits par son équipe au cours de la compétition ! 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est donc pour cet investissement sans faille sur et hors du terrain, que Siya Kolisi a été élu par le club des Champions de la Paix et ce n’est que mérité. Il succède à Blaise Matuidi et rejoint ainsi dans ce club d’athlètes engagés François Pienaar (photo ci-dessous), autre numéro 6 des Springboks qui avait reçu des mains de Nelson Mandela le Trophée Webb Ellis en 1995, dans ce qui reste l’une des plus belles images de réconciliation de la paix par le sport.

AFRIQUE DU SUD-NOUVELLE ZELANDE

Retrouve toutes les interviews ici