Les rattrapages du Lundi (+ Vidéos)

C’est l’heure de notre récap’ de début de semaine ! Le week-end sportif a une nouvelle fois été chargé avec des surprises en tête de la Ligue 1, un Grand Prix du Japon surnaturel, et des départs à la retraite en cyclisme.

 

Chamboulement en haut de tableau

Les 5 premiers de la Ligue 1 se tiennent en seulement 6pts ! Il y a eu un regroupement après certaines contre-performances et des bonnes séries qui se sont poursuivies. Le PSG a laissé s’échapper quelques points en faisant un triste match nul 0 – 0 face à Reims. Marseille n’en a pas profité, et a même fait pire en s’inclinant sur sa pelouse 1 – 2 face au dernier du championnat Ajaccio. Même résultat pour Lens, qui perd pour la première fois de la saison, comme l’OM, à Lille 1 – 0. Les clubs qui profitent de ces égarements sont Lorient et Monaco. L’équipe bretonne prend la place de dauphin après s’être imposé lors du derby face à Brest. Les Merlus enchaînent une 6ème victoire de rang, une de plus que le club du Rocher, qui remonte à la 5ème position grâce à son succès lors du déplacement à Montpellier

ÉQUIPE PTS. J. G. N. P. DIFF.
 PARIS SAINT-GERMAIN 26 10 8 2 0 23
 LORIENT 25 10 8 1 1 7
 MARSEILLE 23 10 7 2 1 13
 LENS 21 10 6 3 1 9
 MONACO 20 10 6 2 2 6

 

Victoire compte double pour Verstappen

Le Grand Prix du Japon qui se déroulait à Suzuka a été sacrément mouvementé. La pluie a joué un rôle plus qu’important dans le résultat final, et même avant. Dès le départ, certains pilotes ont perdu le contrôle de leur monospace, ce qui a engendré la neutralisation de la course. Alors que le drapeau rouge était levé, Pierre Gasly a essayé de remonter à hauteur du peloton, après être passé dans la voie des stands, pour y retrouver sa place. Alors qu’il roulait à une vitesse élevée et face à un épais rideau de pluie, il a croisé une dépanneuse-grue qui s’occupait de la Ferrari de Carlos Sainz. Ce fut probablement la plus grande frayeur de sa vie et ce n’est pas sans nous rappeler l’accident tragique de Jules Bianchi en 2014 sur le même parcours. Cette fois, et heureusement, il y a eu plus de peur que de mal.

Après le nouveau départ, Max Verstappen s’est envolé et personne ne l’a jamais revu. Il s’impose pour la première fois au Japon avec 25s d’avance sur la Ferrari de Charles Leclerc et son coéquipier chez Red Bull, Carlos Sainz. Cet ordre d’arrivée était défavorable au hollandais, car il pouvait déjà être sacré champion du Monde ce week-end. Mais Leclerc s’est vu pénalisé et donc termine finalement 3ème, ce qui est suffisant pour que Verstappen décroche son 2ème sacre mondial d’affilée !

Derniers tours de roue pour de grands champions

Ils auront repoussé leur départ à la retraite le plus longtemps possible, mais Vincenzo Nibali, Alejandro Valverde et Philippe Gilbert vont bel et bien quitter le peloton mondial à la fin de cette saison. Les deux premiers ont eu une belle carrière, notamment sur les Grands Tours. Nibali a remporté les 3 plus prestigieux : Tour d’Italie 2013 et 2016, Tour de France 2014 et Tour d’Espagne 2010. Valverde s’est « seulement » imposé sur la Vuelta, mais il s’est souvent fait remarquer sur cette épreuve avec plusieurs victoires au classement par points (2012, 2013, 2015 et 2018). Il a aussi remporté de nombreuses classiques, dont des monuments du cyclisme.

C’est une transition toute trouvée pour aborder le cas du dernier larron du trio de retraité. Philippe Gilbert est un spécialiste de ces courses d’un jour et a longtemps dominé les périodes entre les Grands Tours. Par ailleurs, il ne faut pas oublier dans son palmarès son titre de champion du Monde 2012, quelques années avant celui de Valverde en 2018.

Retrouve toutes les interviews ici