Les rattrapages du Lundi (+ Vidéo)

On vous propose deux Focus sur ces rattrapages du lundi, les kids. Le premier nous amène un large sourire avec nos Bleus du handball qui se sont imposés face à l’Espagne 28 à 26 (13-13) et terminent ainsi premiers du Groupe I du tour principal. Quant au deuxième, il nous rend tristounet puisque Caroline Garcia s’est malheureusement arrêtée en huitième de Finale de l’Open d’Australie. Allez hop, c’est parti, voyons cela un peu plus en détail !

Une 1ère période au coude-à-coude

Pour cette ultime rencontre du Tour principal, le coach espagnol a clairement opté pour une revue d’effectif en début de match. Rodrigo Corrales a déjà réalisé 5 arrêts (sur 8 tentatives) et les Bleus peinent à prendre l’avantage (5-4 à la 13e). Vincent Gérard évolue déjà à des standards élevés, à 50 % (4 arrêts sur 8 tirs) et ’équipe de France se détache ensuite avec des buts de Nedim Remili et de Nicolas Tournat (9-6, 19e). Vincent Gérard signe un 5e arrêt (36 %) qui est bonifié par un 7m provoqué par Luka Karabatic. Ce qui permet à Kentin Mahé d’inscrire son 2e jet penalty de la soirée. On retrouve alors les deux équipes au coude-à-coude et c’est à quelques dizaines de secondes de la fin du 1er acte qu’Alex Dujshebaev expédie la balle dans le visage de Vincent Gérard : première exclusion de la première période qui illustre le rythme et l’impact mis par les deux équipes. Egalité parfaite des deux équipes à 13-13 et l’Espagne débutera la seconde période en infériorité numérique.

Les Bleus passent à la vitesse supérieure 

La seconde période se lance à toute vitesse avec une avalanche de buts en 5 minutes. Alors que l’Espagne possède un court avantage (17-16, 36e), Abel Serdio puis Daniel Fernandez mettent la Roja à +3 (19-16, 38e). Mathieu Grebille et Nedim Remili relancent quelques minutes après l’escouade tricolore même si le capitaine Luka Karabatic est le premier joueur français à subir une exclusion. Puis….bim ! 400eme but de Valentin Porte. puis Ludovic Fabregas s’extirpe de la tenaille espagnole, pour égaliser à la 46eme (22-22).

Alors qu’ils repassent (enfin) devant après 49 mns (24-23), les Français mettent plus d’impact et les sanctions tombent côté espagnol. À 10 minutes du terme, les deux formations sont dos-à-dos (24-24). Les pivots français s’en donnent à cœur joie : Ludovic Fabregas et Nicolas Tournat marquent tour à tour. Le 14e arrêt de Vincent Gérard, juste avant l’entrée dans le money-time, offre une balle de +4 aux Bleus. Jorge Maqueda réduit la marque mais Mathieu Grebille scelle la marque en faveur de l’équipe de France. La France s’impose 28 à 26.

6 victoires en autant de matchs ! Les Bleus abordent les quarts avec le plein de confiance et sont assurés de la première place du Groupe. Les hommes de Guillaume Gille affronteront donc l’Allemagne ou la Norvège mercredi prochain pour une place dans le dernier carré avant une potentielle revanche de l’Euro face à la Suède.

Trop de pression sur les épaules ? 

Bon, ben….c’est fait,…il n’y a plus trace de Français(e) à Melbourne….L’élimination d‘Iga Swiatek avait renforcé le statut de favorite de Caroline Garcia à l’Open d’Australie et c’est peut-être ce qui l’a déstabilisé… D’autant plus qu’une autre prétendante, Coco Gauff, avait, elle aussi, pris la porte après son match face à Jelena Ostapenko (7-5, 6-3). On se mettait d’autant plus à rêver avec ce tableau qui se vidait de réelles prétendantes mais non,…notre frenchy s’est arrêtée en huitième de finale. Et c’est justement sur ce difficile statut de favorite à assumer que la Numéro 4 mondiale s’est exprimée à la sortie de son match :

« Ce statut de favorite est un des paramètres avec lequel je suis moins à l’aise. Il faut que j’arrive à travailler là-dessus pour mieux le gérer. Je fais une deuxième semaine en étant pas très bien… C’est une expérience à prendre pour réussir à me libérer de plus en plus et avoir le bon état d’esprit. Il y a déjà la pression que tu te mets à toi-même. Et quand le classement monte, ça (la pression) monte avec. Mes propres attentes sont assez hautes et c’est peut-être là que je me tire une balle dans le pied. Il faut que je trouve la bonne balance ».

C’est en tout cas son service et de grosses difficultés sur les retours qui l’ont littéralement plombée et c’est en fait logiquement qu’elle s’est inclinée face à la surprenante Magda Linette (7-6, 6-4) qui en a surpris plus d’un, dont nous à la rédac’ ! Premier quart de Grand Chelem à 30ans, encore un superbe exemple de ténacité de dingue ! 

Du côté des hommes

Allez hop, on en profite pour vous parler du tableau masculin qui a été le théâtre de combats de oufs avec la victoire du Russe Andrey Rublev face au Danois Holger Rune et de l’Américain Ben Shelton face à son compatriote Jeffrey John Wolf. Quant au big favori pour le Titre, Novak Djokovic of course, il a validé son billet pour les quarts comme une lettre à la poste. 

Résultats 8èmes (simple hommes) :
Andrey Rublev
(RUS/N.6) bat Holger Rune (DEN/N.9) 6-3, 3-6, 6-3, 4-6, 7-6
(11/9)
Ben Shelton (USA) bat Jeffrey Wolf (USA) 6-7 (5/7), 6-2, 6-7 (4/7), 7-6
(7/4), 6-2
Tommy Paul (USA) bat Roberto Bautista (ESP/N.24) 6-2, 4-6, 6-2, 7-5
Novak Djokovic (SRB/N.4) bat Alex De Minaur (AUS/N.22) 6-2, 6-1, 6-2

Retrouve toutes les interviews ici