L’antisèche du vendredi (+ Vidéos)

C’est l’heure de notre p’tit point hebdomadaire sur ce qui s’est passé sur la fin de semaine… et sur ce qui nous attend ce week-end !

 

Le Japon surprend, CR7 est éternel

Le Japon a réalisé une nouvelle surprise dans cette Coupe du Monde 2022, après celle de l’Arabie Saoudite face à l’Argentine (2 – 1). Les « Samurai Blue » ont réussi à faire tomber l’Allemagne alors que personne n’aurait osé parier une demi-chouquette sur les joueurs du « Pays du soleil levant » ! D’abord menés grâce à un penalty transformé par Ilkay Gundogan, les japonais ont su être patients et ont retourné le jeu à leur avantage dans les 15 dernières minutes du match. L’égalisation vient de Ritsu Doan à la 75ème. Rentré sur la pelouse à peine 5min avant, c’est ce qu’on appelle du coaching gagnant ! Et à la 83ème min, c’est Takuma Asano qui vient crucifier Manuel Neuer dans un angle très fermé et offrir la victoire à son équipe. Score final : 2 – 1.

Le Portugal a eu un match compliqué face au Ghana. Ils ont dû attendre l’heure de jeu avant d’ouvrir le score. Mais que ce premier but est important. Les portugais ont obtenu un penalty et c’est bien évidemment Cristiano Ronaldo qui s’est présenté pour le tirer. Même contrarié en ce moment par ses problèmes de club (séparation avec Manchester United), vous connaissez le bonhomme, il ne l’a pas loupé. Il marque ainsi son 1er but dans ce Mondial et est devenu par la même occasion le 1er joueur de tous les temps à marquer dans 5 Coupes du Monde différentes ! Il devance maintenant Pelé, Miroslav Klose et Uwe Seeler qui n’ont marqué « que » lors de 4 éditions. Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, le Portugal a finalement remporté son match 3 – 2 et est en tête du groupe H.

 

Le PSG et Nantes assurent

Après 7 journées de Ligue des Champions de handball, les clubs français sont sur de bonnes bases pour se qualifier au tour suivant. Cette semaine, le PSG et Nantes ont remporté leur match face à des adversaires directs. Les parisiens ont reçu les danois de Gudme, juste derrière eux au classement avant la rencontre. La victoire parisienne ne s’est pas faite facilement, il a fallu attendre les derniers instants du match pour voir un réel écart se faire. Le champion du Danemark en titre ne s’est pas laissé faire mais n’a finalement pas tenu la distance. Ironie du sort pour Gudme, c’est un gardien danois, Jannick Green, qui se trouvait dans les cages du PSG et il a écoeuré les attaquants tout au long de la rencontre (17 arrêts, 33% de réussite !). Score final : 41 – 36.

Nantes s’est fait peur face à un autre club danois, Aalborg. Même si les nantais ont été rapidement en tête au tableau d’affichage, l’écart n’a jamais été plus large que 3pts en 1ère période. Au retour des vestiaires, Nantes a remis les gaz et ont dominé plus nettement leurs adversaires. Au milieu de la 2nde période, ils ont eu 6pts d’avance, à 22 – 28. Ils se sont peut-être sentis en sécurité à ce moment-là. Mais c’était une très mauvaise idée de penser que les joueurs d’Aalborg allaient en rester là. Ils ont tout donné, poussés par un public acquis à leur cause, pour revenir au score dans les dernières minutes du match et la différence au tableau d’affichage a fondu comme neige au soleil. Les Nantais ont pris un 6 – 2 en quelques minutes et ont dû se remobiliser. Ils arrivent finalement à tenir le score et s’imposent 32 – 35. Ouf…

Des changements avant d’affronter le Danemark

La blessure de Lucas Hernandez va encore donner du fil à retordre à Didier Deschamps pour proposer une nouvelle composition d’équipe face au Danemark. Évidemment, on pense à son frère, Théo Hernandez, qui est largement capable de prendre le poste, comme il l’a prouvé lors du match contre l’Australie. Mais c’est le dernier à être un arrière gauche de métier. On peut donc se demander si DD va vouloir le préserver un minimum. Mais bon, compte tenu du pedigree de l’adversaire et sachant qu’une victoire nous assurerait la qualif’, on en doute.  L’autre chantier en cours est sur le côté droit.

Benjamin Pavard est remis en question après son placement catastrophique  sur le but australien et une performance « moyenne-moins » sur l’ensemble du match. Jules Koundé est une possibilité pour le remplacer. Habituellement défenseur central à Barcelone, il pouvait jouer sur la droite de la ligne arrière quand il était à Séville. Raphaël Varane va aussi peut-être effectuer son retour et dans ce cas, ce serait Ibrahima Konaté qui en ferait les frais.

Ne l’oublions pas, les kids : si les bleus s’imposent contre le Danemark samedi après-midi (17h), ils sont sûrs d’être qualifiés pour les 8èmes de finale. Tout autre résultat nous mettrait un bon coup de pression pour la rencontre face à la Tunisie, mercredi ! Les danois sont capables d’être surprenants, donc bons choix de coaching à faire, vigilance absolue, l’équipe de France devra jouer à 100% ! 

 

11ème journée de Top 14

Les matchs internationaux sont terminés, le championnat peut reprendre ! Le Stade Toulousain est toujours largement en tête du Top 14, mais va devoir gérer un déplacement qui s’annonce difficile. Ils se déplacent à Lyon, 5ème, et plutôt en bonne forme récemment, malgré une défaite lors du déplacement à Perpignan. Justement, en parlant des perpignanais, ils vont recevoir Bordeaux-Bègles pour un choc de bas de tableau. Cette rencontre va avoir un sacré impact dans la course pour le maintien ! L’enjeu est le même pour la Section Paloise et Brive qui vont s’affronter ce week-end. Affaires à suivre !

ÉQUIPE PTS. J. G. N. P. DIFF.
STADE TOULOUSAIN 35 10 7 1 2 119
STADE ROCHELAIS 26 10 6 0 4 24
RACING 92 26 10 6 0 4 18
STADE FRANÇAIS 26 10 5 1 4 69
LYON 25 10 6 0 4 -3
AVIRON BAYONNAIS 25 10 6 0 4 -5
MONTPELLIER 23 10 5 0 5 22
TOULON 22 10 5 0 5 24
CLERMONT 22 10 4 1 5 -1
CASTRES OLYMPIQUE 21 10 5 0 5 5
BORDEAUX BÈGLES 20 10 4 1 5 -18
SECTION PALOISE 19 10 4 0 6 -16
PERPIGNAN 14 10 3 0 7 -118
BRIVE 13 10 2 0 8 -120

Retrouve toutes les interviews ici