Les « KopKids d’Or » 2017 : place aux filles !

Après cette petite « trêve » festive, le sport fait son retour. On espère que vous avez été gâtés et que vous avez trouvé, au pied du sapin, quelques équipements qui vous aideront à « briller » sur les terrains et surtout… de vous faire plaisir. On démarre cette nouvelle semaine – la dernière de 2017 – avec la suite des « Kopkids d’Or » qui vous permet d’élire les champions de l’année (aller sur « vote du jour » sur la page d’accueil du site). Et après les garçons, place à la présentation des filles. Avec une première sélection de trois nominées  « 5 étoiles »…

 

 

Après le bronze à L’Euro et l’argent aux JO, place à l’or au Championnat du Monde pour les handballeuses françaises.

 

 

1 – Équipe de France de handball : la deuxième étoile
Onze mois après les Experts, en janvier 2017, les filles de l’équipe de France de handball ont, elles aussi, réussi l’exploit de devenir Championnes du Monde. En battant en finale celles qui apparaissaient comme les grandes favorites : les norvégiennes. Pourtant, leur entrée dans le tournoi ne s’était pas déroulée de la meilleure des façons avec une défaite, lors du premier match, contre la Slovénie (24-23). Mais les joueuses d’Olivier Krumbholz, emmenées par leur capitaine Siraba Dembélé, ont su relever la tête et ont hissé leur niveau de jeu tout au long de la compétition. Brillantes en demi-finale contre la Suède (24-22), elles ont maîtrisé leur sujet en finale, de la première à la dernière minute, contre une formation qui pouvait soulever sa quatrième couronne mondiale. Vice-championne olympique à Rio puis médaillée de bronze à l’Euro en 2016, la France remporte cette fois-ci le titre suprême. Après celle de 2003, c’est la deuxième étoile mondiale décrochée par l’équipe de France féminine. Voilà un sacré signal envoyé à toutes les autres nations alors que se déroulera, dans quelques mois, l’Euro 2018 de handball féminin… en France !

 

 

 

2 – Tessa Worley : l’étoile « géante » du ski français
Tout n’a pas été toujours simple dans la carrière de la skieuse française. Promise à un avenir « en or massif », elle voit sa brillante ascension s’arrêter brutalement en décembre 2013 suite à une chute dans le slalom de Courchevel. Avec, à la clé, une sale blessure au genou. Et ce, à quelques semaine seulement de JO de Sotchi. Une sacrée « tuile » pour celle qui avait terminé deuxième de la Coupe du monde de géant en 2011 et troisième en 2012. Mais après deux saisons passées à s’entraîner dur pour retrouver ses sensations, 2017 marque son retour au plus haut niveau… Trois victoires et sept podiums en neuf courses lui permettent de décrocher, enfin, la Coupe du monde de géant. Il fallait remonter à 2003 pour trouver trace d’un sacre d’une Française dans une discipline de ski. Il s’agissait de Carole Montillet, en descente. En géant, c’est tout simplement une première depuis 1993 et Carole Merle. En dominant sa grande rivale et immense championne, Mikaela Shiffrin, Tessa Worley a réalisé un de ses voeux… Le prochain pourrait se concrétiser à Pyeongchang lors des prochains JO d’hiver avec une médaille olympique. C’est tout le mal qu’on lui souhaite !

 

 

 

Caroline Garcia a terminé la saison 2017 en trombe en remportant deux titres et en allant en demi-finale du Masters

 

 

 

3 – Caroline Garcia : la nouvelle étoile du tennis français
De l’avis de tous les spécialistes, Caroline Garcia a franchi un cap en 2017. Et c’est en Chine que « tout a basculé », en fin d’année. Avec, tout d’abord, un succès dans le tournoi de Wuhan au cours duquel elle battra deux joueuses du top 20 mondial (Kerber et Cibulkova). Il s’agissait alors du quatrième titre de sa carrière. Mais, quelques jours plus tard, elle faisait encore mieux en s’imposant à Pékin. Une épreuve qui fait partie, avec Indian Wells, Miami et Madrid, de la catégorie « Premier Mandatory », quatre tournois situés dans la hiérarchie juste derrière les levées du Grand Chelem. Et pour y arriver, cette qui n’avait encore jamais battu de joueuses du top 5, prend le meilleur, en quart de finale, sur la numéro 3 mondiale Elina Svitolina l’issue d’un combat de trois heures et vingt et une minutes (6-7, 7-5, 7-6)… Puis en finale en dominant la numéro un mondiale Simona Halep (6-4, 7-6). Devenue n°1 française Caroline Garcia a, grâce à ces deux victoires et ces performances exceptionnelles, intégré le top 10 mondial. Elle n’est que la 7e joueuse française à entrer dans ce cercle très fermé, depuis la création du classement WTA en 1975. Et la première depuis Marion Bartoli en 2013. Mieux, elle s’est qualifiée pour le Master de Singapour où elle atteindra le dernier carré. Désormais 8e joueuse mondiale, Caroline Garcia est incontestablement la nouvelle étoile du tennis français.

 

Retrouve toutes les interviews ici