« Les KopKids d’or 2017 » : choisissez votre champion français de l’année

Après Teddy Riner, Martin Fourcade et l’équipe de France de handball hier, voici les trois autres athlètes français nominés par la rédac des KopKids dans la catégorie « Meilleur sportif de l’année 2017 ». Il s’agit du navigateur François Gabart, du coureur de 800 mètres Pierre-Ambroise Bosse et, enfin, de l’équipe de France de Coupe Davis (tennis). Retour sur leurs performances réalisées au cours de l’année qui vient de s’écouler… Et pour voter, ça se passe sur le site des KopKids dans « Le vote du jour » (sur la page d’accueil, en dessous des trois premiers articles).

 

 

42 jours 16 heures et 40 minutes : le nouveau record du Tour du Monde à la voile établi par François Gabart.

 

 

1 – François Gabart : le plus rapide sur mer 
Il a découvert la voile alors qu’il n’avait que 7 ans lors d’une escale aux Etats-Unis. Très vite, il devient un compétiteur né et remporte le titre de Champion de France d’Optimist en 1997. Le premier d’une longue liste. Champion du Monde « Jeune Tornado » en 2004,  il devient professionnel en 2008 et accroche à son palmarès le Championnat de France de Course au Large en Solitaire en 2010. À 29 ans seulement, il remporte le Vendée Globe 2012-2013 en 78 jours, 2 heures, 16 minutes et 40 secondes (établissant ainsi un nouveau record de l’épreuve). Il enchaîne en 2014 avec la Route du Rhum. En 2015, il franchit un nouveau cap en se lançant dans la construction d’un trimaran de 30 mètres. Considéré comme l’un des skippers les plus doué de sa génération, François Gabart porte les couleurs de La Macif depuis 2010. Et c’est sous ce « pavillon » qu’il vient de « pulvériser » de plus de six jours le record du tour du monde à la voile en solitaire (détenu jusque là par Thomas Coville). Son temps ? 42 jours 16 heures et 40 minutes. Soit une vitesse moyenne sur les 52 000 km de 27 noeuds (environ 50 km/h) avec des pointes jusqu’à 47 voire 48 noeuds. « Je suis épuisé. Je vais être épuisé pendant longtemps. Ce qu’on va chercher en soi pour tenir, c’est hyper profond, et ça ne se recharge pas comme ça en quelques heures. Il va me falloir des semaines, des mois pour récupérer cette énergie« , a t-il confié quelques heures après avoir franchi la ligne d’arrivée virtuelle. Nul doute que remporter le « KopKids d’or » serait une belle récompense.

 

 

 

2 – Pierre-Ambroise Bosse : la course en or
Il y a un an, ils étaient peu nombreux à connaître Pierre-Ambroise Bosse. Mais il aura suffit d’une course, avec à la clé une accélération phénoménale à 250 mètres de l’arrivée lors de la finale du 800 mètres des Championnats du monde d’athlétisme à Londres, pour le propulser sur le devant de la scène. Jamais un français n’avait remporté un titre mondial sur cette distance. Pierre-Ambroise Bosse lui l’a fait ! S’il n’est certainement pas le plus connu de nos nominés, sa gentillesse, son humour et son franc-parler en font un garçon attachant. Né à Nantes en mai 1992, PAB comme on le surnomme est licencié au club de Gujan-Mestras (33). Médaillé de bronze en 2012 à Helsinki lors des championnats d’Europe, il réussit donc l’exploit à Londres, en 2017, de devenir Champion du Monde de 800 mètres. Le boss quoi !

 

 

 

Emmenés par leur capitaine Yannick Noah, les français ramènent le « Saladier d’Argent » à la maison.

 

 

 

3 – Équipe de France de Coupe Davis : le triomphe des Mousquetaires
Tsonga, Pouille, Herbert, Gasquet, Mahut, Benneteau, Simon, Chardy…
voici les noms des 8 mousquetaires français qui ont participé à la campagne de Coupe Davis 2017. Une campagne qui s’est brillamment terminée le 26 novembre dernier, à Villeneuve-d’Ascq, par une victoire finale et donc un 10e Saladier d’Argent pour la France. Cela faisait 16 ans qu’elle n’avait pas remporté la Coupe Davis. Autant dire une éternité. Le point décisif a été apporté dans le cinquième match par Lucas Pouille qui a facilement dominé le belge Steve Darcis. On rappellera, au passage, qu’avec cette victoire, Yannick Noah, le capitaine des Bleus, a empoché son troisième Saladier d’Argent. Avec lui à sa tête, l’équipe de France l’avait déjà emporté en 1991 et 1996.

 

Retrouve toutes les interviews ici