Le handisport à l’honneur

Développer ses capacités physiques, favoriser la confiance en soi, améliorer son indépendance, encourager la solidarité… Pratiquer un sport, en loisir ou en compétition, est plus que recommandé et a de nombreux bienfaits. Et c’est valable pour tous ! Aujourd’hui, les kids, on a voulu, à la rédac, mettre en valeur des sportifs dont on ne parle pas assez et qui, pourtant, font preuve d’un courage et d’une force extraordinaires… et dont certains signent des exploits que nous serions, nous, bien incapables de réaliser. Aujourd’hui, les kids on a donc décidé de vous parler d’handisport et de vous présenter quelques-unes des disciplines disputer par des personnes en fauteuil, non voyantes, malentendantes ou encore souffrant d’une déficience intellectuelle. Des disciplines dont certaines figurent même au programme des Jeux Paralympiques.     

ATHLETISME - MARATHON NEW YORK CITY - 2016 Nov 6, 2016; New York, NY, USA; Tatyana McFadden crosses the finish line to win the Women's Push Rim Wheelchair Race at the 2016 TCS New York City Marathon. Mandatory Credit: Derik Hamilton-USA TODAY Sports *** Local Caption ***
Le marathon de New-York… une course mythique ouvert à tous.

 

Jeux Paralympiques de Rome
Mais avant, on commence, comme souvent, par un peu d’histoire (on sait que vous adorez ca les kids !) En France, le 1er club « handisport » a été créé en 1910. Il s’agissait du Club Sportif des Sourds-Muets de Paris. En 1924 seront, d’ailleurs organisés les Premiers Jeux Mondiaux des sourds à Paris. Tandis que les premiers Jeux Paralympiques verront, eux, le jour, en 1960 à Rome. Quant aux Jeux Paralympiques d’Hiver ca sera en Suède en 1976.

 

BASKET FAUTEUIL - JEUX PARALYMPIQUES - 2012 Aug 30, 2012; London, United Kingdom; USA player Desi Miller (8) shoots under pressure from France player Blandine Belz (12) during the London 2012 Paralympic Games at Basketball Arena. Mandatory Credit: Paul Cunningham-US PRESSWIRE
Le basket fauteuil est le plus ancien des handisports collectifs et n’a rien à envier à son « petit frère » pratiqué par les valides.


Le Basket fauteuil
A propos de Jeux Paralympiques, le basket fauteuil fait, bien entendu, partie de la vingtaine de disciplines inscrites au programme. Il s’agit, d’ailleurs du plus ancien des handisports collectifs. Comme pour le basket-ball « classique », deux équipes composées de cinq joueurs s’opposent et doivent inscrire le plus de paniers possibles. Les joueurs doivent passer ou faire rebondir le ballon par terre toutes les deux poussées de roues afin d’éviter d’être sanctionné pour un « marcher ». Les matches durent quatre quart temps de dix minutes.

 

ATHLETISME - 2012 le fur (marie amelie) *** Local Caption ***   L'(27/08/2012)  Marie-Amelie LEFUR s'entraine avant les JO
Marie-Amelie Lefur, double championne aux Jeux Paralympiques de Rio en 2016.

L’athlétisme
Ouverte aux paraplégiques et tétraplégiques, amputés, malvoyants et non-voyants (accompagnés d’un guide ou non), paralysés cérébraux, déficients intellectuels (pour les épreuves du 1.500 m, 400 m, poids et longueur) et aux personnes de petite taille (uniquement pour le lancer)… l’athlétisme est la première discipline à avoir été inscrite aux premiers Jeux Paralympiques de Rome en 1960. Il s’agit aussi de celle qui rassemble le plus grand nombre de sportifs. Plus de 1 000 ! L’athlétisme se pratique en fauteuil ou debout, avec des prothèses pour les amputés des membres inférieurs. Elle regroupe les mêmes épreuves que pour les valides sauf la perche, le lancer de marteau et la course de haies. A Rio, la France a remporté 9 médailles (trois en or)… dont deux grâce à Marie-Amélie Le Fur en saut à la longueur et sur 400 mètres.

 

 

Le ski alpin et le snowboard
Le ski alpin est ouvert aux aveugles et mal-voyants, aux handicapés debout, assis, sourds et aux mal-entendants. Selon le handicap, il se pratique debout, ou assis dans une coque fixée à 1 ou 2 skis. De leur côté, les handicapés visuels, sont précédés, dans la descente, d’un accompagnateur qui les guide à la voix. Le para-snowboard, quant à lui, a intégré le programme des Jeux Paralympiques à Sotchi, en 2014.

 

SKI ALPIN - SOCIETE - OPERATION HANDICAP - 2014 bochet (marie) - (fra) -
La française Marie Hochet porte haut les couleurs de la France en ski handisport.

 

L’haltérophilie
En handisport, l’haltérophilie est pratiquée par les handicapés ou amputés des membres inférieurs, infirmes moteurs cérébraux ou encore les aveugles. Le but reste le même : soulever une barre de traction chargée d’un certain poids pendant un court laps de temps. La seule différence, c’est que l’athlète est allongé sur le banc comme lors d’un mouvement de développé couché. 

 

TENNIS - TOURNOI DE WIMBLEDON - GRAND CHELEM - 2016 7th July 2016 -  Wimbledon Tennis (Day 10) - Wheelchair Ladies Singles - Aniek Van Koot v Yui Kamiji You Kamiji (JPN) in action Photo: Charlotte Wilson
Le tennis fauteuil nécessite d’avoir un sens du placement hors du commun.

 

Le tennis fauteuil
Voilà une discipline peut être encore plus difficile que le tennis pratiqué par les valides. Elle est ouverte à la plupart des personnes atteintes d’un déficit physique nécessitant une pratique obligatoire en fauteuil roulant. Et ce, en individuel comme en double. Deux rebonds sont autorisés avant de frapper la balle et il est interdit de se lever de son siège. Ce sport spectaculaire nécessite une condition physique et une dextérité hors normes pour manier le fauteuil mais aussi beaucoup de précision et un sens du placement hors pair.

 

Voilà les kids, vous avez un petit aperçu de quelques-unes des disciplines handisports. Mais il en existe beaucoup d’autres comme le céci-foot, le cyclisme, le canoë-Kayak, l’escrime, le judo ou encore… le goalball. Des disciplines que nous nous ferons un plaisir de vous faire découvrir, ici, dans les mois qui viennent. Vive le sport !

Retrouve toutes les interviews ici