Feu d’artifice de médailles aux Championnats Européens (+ Vidéos)

Les Championnats Européens sont bien lancés et la France fait une belle moisson de médailles depuis le début de la compétition. Certaines ont d’ailleurs été marquantes, du fait de l’exploit qui a permis de les décrocher.

 

Le triathlon français, fournisseur officiel de médailles

 Vincent Luiz, le meilleur triathlète français, n’est pas présent à Munich, mais la délégation tricolore à quand même répondue présent. Sur le triathlon individuel, Emma Lombardi décroche la médaille de bronze du côté des féminines. Ce n’était pas la plus attendue des françaises, mais c’est elle qui a su tirer son épingle du jeu. Cassandre Beaugrand l’accompagnait encore dans les derniers hectomètres de la partie course, mais elle a progressivement lâché prise. La course masculine n’a pas rapporté une, ou deux médailles, mais bien trois ! C’est un triplé français complètement fou auquel nous avons pu assister. Léo Bergère décroche le titre de champion d’Europe devant Pierre Le Corre et Dorian Coninx. Si les deux premiers avaient de l’avance avant de franchir la ligne d’arrivée, ce n’était pas le cas de Dorian qui a du sprinter pour prendre la 3ème place devant le hongrois Csongor Lehmann

Et ce n’est pas fini ! Regroupez toutes ces athlètes et vous obtiendrez une équipe de relais mixte fabuleuse. Pour lancer l’équipe, rien de mieux que le nouveau champion d’Europe Léo Bergère qui passa la main à Emma Lombardie. Ensuite c’est Dorian Coninx qui s’est chargé de creuser l’écart avec les autres nations avant que Cassandre Beaugrand ne conclue parfaitement le travail. Elle a mis un point d’honneur à terminer cette course en tête, elle qui était la seule du relai sans médaille. Et ça fait donc un titre de plus pour le triathlon français. Une très belle promesse pour Paris 2024.

Benjamin Thomas, plutôt deux fois qu’une

Le cyclisme sur piste n’est pas en reste, et un homme en particulier : Benjamin Thomas. Ce nom doit sûrement vous dire quelque chose, et c’est normal. Il était présent sur les routes du Tour de France au sein de l’équipe Cofidis. Benjamin avait même failli être le premier vainqueur français de l’édition 2022 de la Grande Boucle. Il avait malheureusement été repris à quelques encablures de la ligne d’arrivée à Carcassonne. Ça ne l’a pas démotivé, au contraire ! Il est retourné sur son terrain de prédilection la piste, pour ces Championnats Européens et a réussi un très joli doublé en très peu de temps.

Il a d’abord remporté la poursuite par équipe en finale face au Danemark avec Thomas Denis, Quentin Lafargue et Valentin Tabellion. Et quelques heures plus tard, il a réussi à conserver son titre de champion d’Europe sur la course aux points. C’est une épreuve de 40km qui voit son classement se faire grâce aux points remportés tout au long de la course. Il y a des sprints tous les 10 tours qui rapportent 5, 3, 2 et 1 point pour les 4 premiers, et le sprint final compte double. En plus de cela, quand on arrive à prendre un tour au peloton, on empoche 20pts. Benjamin Thomas a parfaitement géré sa course et décroche son troisième sacre dans la discipline après 2014 et 2021.

Sur la vitesse, les français n’ont pas chômé non plus. Sébastien Vigier et Rayan Helal ont été au cœur d’un double duel franco-britannique lors des demi-finales. La première confrontation a vu Jack Carlin triompher, après le déclassement de Rayan, mais la deuxième a tourné à l’avantage de Sébastien qui s’est défait de Hamish Turnbull en 3 manches. On retrouve donc à nouveau des duels franco-britanniques pour les médailles, mais les opposants ont changé. Rayan Helal s’est parfaitement débrouillé face à Turnbull, il a su gérer son adversaire sur les deux manches qu’il a remportées et décroche donc la médaille de bronze.

Sébastien Vigier, lui, aime se faire peur. Il a d’abord perdu la première manche face à Carlin, puis s’est retroussé les manches pour remporter la 2ème. Enfin, lors de la 3ème et dernière course, le français a mené tout le long, sans laisser d’ouverture à l’anglais, qui dépité ne sprintera même pas pour la victoire finale. Sébastien Vigier est donc champion d’Europe de vitesse !

Retrouve toutes les interviews ici